Sandrine Hamel quittera le centre de glisse intérieur de Landgraaf (Pays-Bas) avec une deuxième médaille de bronze en deux jours. Mardi, au deuxième slalom incliné (catégorie LL2) de la Coupe du monde de parasurf des neiges, l’athlète de Saint-Sauveur a réussi sa meilleure descente à la manche ultime pour remonter de la quatrième à la troisième place.

Publié le 30 nov. 2021
Sportcom

Comme ce fut le cas à la course de lundi, c’est la Néerlandaise Lisa Bunschoten qui a été la plus rapide grâce à son temps de 39,59 s. La Chinoise Yanhong Geng (+2,89 s) a fini deuxième, tandis que Hamel a cumulé un retard de 3,20 s.

La Québécoise avait enregistré le quatrième meilleur temps à la manche initiale et elle n’avait pas le choix d’ouvrir les vannes si elle voulait retourner sur le podium comme elle l’avait fait lundi en étant médaillée de bronze.

« Je savais que c’était ma dernière chance de performer et ç’a été la motivation que ça me prenait pour non seulement battre mon temps, mais aussi celui d’une des Chinoises, a-t-elle indiqué. Ç’a été mon meilleur chrono de la semaine sur ce parcours. C’était ma dernière descente et je n’avais plus rien à perdre, alors j’ai joué le tout pour le tout. »

Hamel accusait un retard de 20 centièmes de seconde sur la Chinoise Nianjia Hu, provisoirement troisième après la première des deux descentes de cette épreuve où seul le meilleur temps était retenu. Le chrono de 42,79 s de la Paralympienne de 24 ans a été le deuxième meilleur de la manche finale, ce qui lui a permis de rafler le bronze.

« (Ma compatriote) Lisa (DeJong, cinquième du jour) et moi avions donc comme objectif de tout donner pour être capables d’avoir au moins une place sur le podium. »

La prochaine escale du circuit de la Coupe du monde aura lieu en Finlande, dans une dizaine de jours. Les planchistes retrouveront le grand air de Pyha après les courses intérieures de Landgraaf pour s’élancer sur un parcours de snowboard cross.