Sandrine Hamel a fait son retour en Coupe du monde de parasurf des neiges de belle façon, lundi, alors qu’elle s’est classée troisième du slalom incliné (catégorie LL2) présenté au centre intérieur de glisse de Landgraaf, aux Pays-Bas.

Publié le 29 nov. 2021
Sportcom

Après une saison complète sans compétition, la planchiste de Saint-Sauveur a été constante et a enregistré le troisième meilleur chrono à chacune des deux manches lundi. C’est celui de sa seconde descente qui a été le plus rapide (43,04 s) et qui a été retenu pour le classement final.

La favorite locale Lisa Bunschoten s’est imposée avec une avance de 0,74 seconde sur sa plus proche rivale, la Chinoise Nianjia Hu. Hamel a pour sa part accusé un retard de 3,17 secondes derrière Bunschoten.

« Je suis très satisfaite et ça fait quand même un an et demi que je n’ai pas coursé, donc c’était un petit peu dur d’avoir des attentes, a reconnu la Québécoise. Je me doutais qu’il y aurait plus de filles à cet évènement, car il y a aussi une classification (de catégorie). Je suis vraiment contente de ma journée et d’avoir atteint le podium. »

Signe que la Chine prend au sérieux la préparation des prochains Jeux paralympiques, deux représentantes de ce pays se sont démarquées avec des deuxième et quatrième places.

« Elles sont très talentueuses et c’est sûr qu’elles nous ont toutes fait travailler très fort aujourd’hui (lundi) », a enchaîné l’athlète de 24 ans qui sera de retour en piste mardi.

À une Coupe d’Europe disputée au même endroit, la Saskatchewanaise Lisa DeJong a été décorée de la médaille d’argent dans la catégorie LL2.