Tous deux à l’écart de la compétition en raison d’une blessure l’an dernier, Hannah Schmidt et son frère Jared sont de retour sur piste et lanceront leur toute première saison complète dans le circuit de la Coupe du monde de ski cross lundi prochain à Arosa, en Suisse.

Sportcom

Les skieurs de l’équipe nationale ont repris l’entraînement à Saas Fe au début du mois d’octobre puis se sont rendus à Laax afin de se préparer en vue d’un début de saison qui s’est fait attendre dans le doute.

« Ç’a été dur mentalement de s’entrainer sans savoir quand on allait reprendre », a expliqué Hannah Schmidt, en Autriche depuis le début de la semaine avec ses coéquipiers. « Les premières courses sont confirmées depuis environ deux semaines et on est revenu dans un état d’esprit de compétition. Je me sens forte physiquement et je suis motivée à commencer la saison », soutient l’athlète de 26 ans.

La reprise des activités en Europe a tout de même été bénéfique et a permis aux Schmidt de retrouver la forme après une longue pause forcée par leurs blessures et par la pandémie.

« Les équipes de la France, de la Suisse et de la Suède étaient aussi présentes et on a eu la chance de faire des courses avec elles. Ç’a été un bon entraînement et une bonne préparation pour Arosa. On ne pouvait pas demander mieux », a raconté Jared Schmidt, âgé de 23 ans.

Entraide

Jared et Hannah Schmidt étaient âgés de moins de 5 ans lorsqu’ils ont commencé à skier à Tremblant. Ils ont ensuite fait partie de l’équipe de ski alpin NCO à Ottawa. Hannah étudiait la criminologie à l’Université Carleton et évoluait dans le circuit du RSEQ lorsque son frère Jared l’a convaincue d’essayer le ski cross, discipline qu’il pratiquait à Calgary et à laquelle elle est vite restée accrochée. Depuis, la famille Schmidt gravit les échelons et la voilà fin prête à joindre les meilleurs au monde en Coupe du monde.

« On a une belle relation et le ski, c’est dans la famille depuis toujours », dit Hannah, en précisant que leur père travaille avec le Club de ski de Mont-Tremblant. « Le fait qu’on entre en Coupe du monde en même temps ajoute certainement quelque chose de spécial et je suis contente de vivre ça avec lui. »

C’est également ensemble qu’ils ont passé plusieurs mois en réadaptation. Jared ayant subi une déchirure du ligament collatéral médial au genou droit, Hannah s’est quant à elle fracturé le plateau tibial au genou droit lors d’une Coupe européenne en mars 2019.

« C’est difficile d’être blessé, mais c’était bien d’avoir ma sœur à mes côtés et de travailler avec elle », souligne Jared, qui est passé sous le bistouri à Banff au printemps 2019. « On est compétitifs dans tout ce qu’on fait. Si elle est meilleure dans quelque chose, que ce soit au gym ou en ski, je vais vouloir faire mieux. »

C’est cool d’avoir quelqu’un de la maison quand on voyage. On se sent moins loin de la famille et c’est très agréable.

Jared Schmidt

Un stress supplémentaire

Au début du mois de novembre, la COVID-19 s’est invitée au sein de l’équipe nationale de ski cross, selon des informations rapportées par CTV News. La Fédération canadienne n'a pas commenté cette situation pour ne pas divulguer d’informations médicales, mais le tout a quand même causé davantage de stress chez les Schmidt. Étant diabétique de type 1, Hannah est plus à risque et le coronavirus pourrait avoir de lourdes conséquences pour elle.

« Ça représente définitivement plus de stress, admet-elle. Les athlètes, les entraîneurs, les physiothérapeutes, on forme un grand groupe et ça vient avec plusieurs défis, mais beaucoup de mesures préventives sont mises en place dans la bulle. Je porte toujours un masque N95 et je fais tout ce que je peux pour éviter de le contracter. »

Cet épisode étant maintenant chose du passé, Jared et Hannah Schmidt estiment être en meilleure forme qu’avant leur blessure et souhaitent simplement prendre de l’expérience dans le circuit, eux qui n’ont participé qu’à une seule Coupe du monde dans leur jeune carrière, soit celle de Blue Mountain, en janvier 2019. « Je me sens en confiance sur mes skis, mais c’est une nouvelle réalité qui m’attend. Il y a beaucoup d’inconnus et ce sera une nouvelle expérience », confie Jared.

« On est une grande famille en ski cross et on fait tout ensemble. Tout le monde est là pour moi et je suis là pour les autres, ce qui nous aide beaucoup. Je veux juste apprivoiser le circuit et les parcours avant de viser un podium ou un autre résultat », a conclu sa sœur aînée.

La Coupe du monde d’Arosa sera disputée du 14 au 16 décembre. Le Québécois Chris Del Bosco sera également en action lors de cette compétition.