(Sölden) Lucas Braathen a surpris les favoris et a inscrit une première victoire en carrière sur le circuit de la Coupe du monde en remportant la première épreuve masculine de la saison, un slalom géant présenté à Sölden, en Autriche, dimanche.

The Associated Press

Le Norvégien occupait le cinquième rang avant qu’il réussisse le deuxième meilleur chrono de la deuxième manche. Il a ainsi devancé les Suisses Marco Odermatt et Gino Caviezel.

Odermatt, le skieur le plus rapide de la deuxième manche, a terminé à cinq centièmes de seconde de Braathen, et Caviezel, meneur après la première manche, a conclu à 0,46 seconde du vainqueur.

« C’est trop de demander une victoire, mais je savais que j’étais fort psychologiquement, que ma technique s’était améliorée et que mon corps était plus fort aussi », a dit Braathen.

« Je savais que je pouvais espérer un podium, mais d’obtenir ma première victoire dès la première course de la saison, c’est incroyable ! »

Le Français Alexis Pinturault, vainqueur l’an dernier, a tout juste raté le podium par trois centièmes, tandis que le champion du monde en slalom géant Henrik Kristoffersen, de la Norvège, a terminé à égalité au cinquième rang avec le Suisse Loic Meillard.

Le champion en titre du classement général de la Coupe du monde Aleksander Aamodt Kilde, de la Norvège, n’a pas complété la première descente. Il est sorti large d’un virage et a perdu son ski droit.

Erik Read, de Canmore, en Alberta, s’est classé 19e. Trevor Philp, de Calgary, ne s’est pas qualifié pour la deuxième manche.

Braathen, qui est âgé de 20 ans, participait à seulement sa 23e compétition en Coupe du monde. Son meilleur résultat précédent était une quatrième place en slalom à Kitzbühel en janvier.

Après avoir inscrit le cinquième chrono de la première manche, il savait qu’il pouvait réussir quelque chose de spécial dimanche.

« J’ai tenté le tout pour le tout. Je ne suis pas ici pour terminer cinquième, je suis ici pour monter sur le podium », a dit Braathen au sujet de son approche lors de la deuxième manche.

Le slalom géant est devenu imprévisible à la suite du départ à la retraite de Marcel Hirscher. L’Autrichien a remporté le titre en slalom géant six fois en sept ans avant d’accrocher ses skis en 2019.

La saison dernière, Kristoffersen a gagné le titre, mais Pinturault, le Croate Filip Zubcic et le Slovène Zan Kranjec ont tous fini à 30 points ou moins du Norvégien après sept courses.

L’équipe russe a été exclue de la compétition dimanche puisque deux tests de dépistage au coronavirus effectués auprès des entraîneurs n’ont pas offert de résultats clairs.

Les membres de l’équipe, dont les skieurs Pavel Trikhichev, Alexander Andrienko et Ivan Kuznetsov, ont été placés en isolement en attendant les résultats de seconds tests.

Aucun spectateur n’était admis sur le site de compétition par mesures préventives en raison de la pandémie.

Le prochain arrêt du circuit de la Coupe du monde aura lieu les 13 et 14 novembre avec la présentation d’épreuves masculines et féminines au centre alpin de Lech/Zürs, également en Autriche.