(Québec ) Le gouvernement Legault confirme un huitième cas au Québec de la COVID-19 et annule la tenue des Championnats du monde de patinage artistique qui devaient avoir lieu à Montréal à compter de lundi prochain. Le risque de propagation de la COVID-19 est trop grand lors d’un événement de cette envergure impliquant la venue d’athlètes et de spectateurs de plusieurs pays.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

La décision a été confirmée mercredi après-midi par la ministre de la Santé, Danielle McCann. Déjà, en matinée, le premier ministre François Legault affirmait qu’« il y a des chances que ce soit annulé ».

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann.

C’est la première annulation d’un événement de grande envergure au Québec en raison du coronavirus.

Il n’est toutefois pas prévu d’annuler la Coupe du monde de ski de fond qui aura lieu à Québec en fin de semaine.

Au gouvernement, on explique que la compétition se fait en plein air, sur un grand périmètre en plus, les Plaines d’Abraham. Gestev, qui organise l’événement, considère que son « bulletin de facteurs de risque est relativement bas ».

« Il n’y a pas de grande promiscuité entre la foule et les athlètes, et on n’a aucun athlète provenant d’Asie, de la Chine ou de l’Iran, les pays pour lesquels le gouvernement canadien annonce des restrictions pour l’entrée au pays », a expliqué la productrice déléguée Marianne Pelchat.

Les organisateurs de la compétition disent travailler en étroite collaboration avec la Santé publique. Des mesures d’hygiène supplémentaires seront prises. Il y aura installation de distributeurs de gel antiseptique, distribution de lingettes désinfectantes. Le nettoyage sera plus fréquent dans les espaces publics.

La moitié des 110 athlètes attendus provenant de 13 pays sont dans la capitale depuis lundi ; ils le seront tous à compter de mercredi soir. La redoutable équipe norvégienne a toutefois déclaré forfait mercredi, par crainte du coronavirus. Quatre des cinq fondeurs de l’équipe italienne seront également absents. L’autre, Federico Pellegrino, sera de la compétition. Selon Gestev, qui organise la compétition, la Fédération internationale de ski a confirmé qu'il « n'a pas voyagé, au cours des dernières semaines, dans les zones considérées à haut risque par les autorités canadiennes, alors que ce serait vraisemblablement le cas pour les autres athlètes italiens. Par conséquent, son droit à voyager ne lui a pas été retiré ».

- Avec Tommy Chouinard