Le skieur acrobatique ontarien Travis Gerrits a signé sa première victoire en Coupe du monde, dimanche, en montant sur la première marche du podium à l'épreuve de sauts disputée à l'intérieur du stade olympique de Pékin, en Chine. Également en action, le Montréalais Jean-Christophe André a raté la finale de peu en se classant 13e des qualifications.

Publié le 22 déc. 2013
Émilie Bouchard Labonté SPORTCOM

Deuxième de la première ronde de qualifications, Gerrits, vice-champion du monde en titre, a obtenu son laissez-passer pour la super finale après avoir respectivement terminé sixième de la première manche des finales, puis quatrième de la seconde.

Premier des quatre super finalistes à s'élancer, sa note de 126,70 points a tenu jusqu'à la fin, devançant les Chinois Chao Wu, 124,89 points, Zongyang Jia, 96,53 points, et Guangpu Qi, 80,50 points. Sa victoire lui a également permis de prendre la tête du classement de la Coupe du monde de sauts.

De son côté, Jean-Christophe André a d'abord pris le 32e rang de la première ronde des qualifications au terme de laquelle six sauteurs obtenaient leur laissez-passer pour la finale.

« J'ai fait un super bon saut, mais malheureusement, j'étais un tout petit peu trop par en avant à l'atterrissage, ce qui m'a fait culbuter », a-t-il expliqué.

Alors que six places pour les finales étaient encore à l'enjeu, le Québécois s'est classé sixième de la deuxième ronde de qualifications grâce à un triple saut périlleux arrière combiné à quatre vrilles. Sa note de 116,37 points l'a toutefois placé à égalité avec le Russe Ilya Burov pour le dernier laissez-passer disponible et c'est Burov qui a eu l'avantage, grâce à sa 15e place obtenue en première manche.

« C'était un super bon saut, mais mon atterrissage était un peu profond. La règle du bris d'égalité m'a placé septième et je n'ai pas pu participer à la finale », s'est désolé André.

Malgré tout, le skieur de 24 ans voit beaucoup de positif à sa deuxième sortie de la saison en Coupe du monde. « Je suis quand même satisfait de la manière dont j'ai sauté en compétition et de toute ma semaine d'entraînement. J'ai maintenant plus de confiance dans mes sauts et surtout dans mes atterrissages, ce qui était mon plus gros problème dans le passé », a-t-il affirmé.

La prochaine Coupe du monde de sauts sera présentée à Deer Valley (Utah) le 10 janvier prochain.