Pour sa sixième présentation, le Festival international de freeski (iF3) de Montréal déménage ses pénates dans le Quartier des spectacles autour de la place de la Paix, où aura lieu la traditionnelle projection extérieure d'ouverture, jeudi soir.

Simon Drouin LA PRESSE

Qu'est-ce que le freeski? Qui de mieux que J.F. Cusson, à qui on attribue non sans raison l'explosion de cette discipline à la fin des années 90, pour répondre à cette question. «Il y a eu le ski hot dog, dans les années 80, le ski acrobatique, et après ça, le freeski, qui est vraiment parti du Québec, explique Cusson. C'est du style libre. Ça ne devrait pas être réglementé. Tu peux faire ce que tu veux. C'est du ski... mais libre.»

C'est d'ailleurs en partie pour retrouver ce sentiment de liberté que Cusson, J. P. Auclair et Vincent Dorion, trois anciens membres de l'équipe du Québec de bosses, ont viré capot et se sont lancés dans le freeski. Ils ont participé au développement des skis à double spatule, contribuant à la relance une industrie ébranlée par l'émergence du surf des neiges.

Ironiquement, Cusson est maintenant de retour dans le sport fédéré à titre d'entraîneur technique pour l'équipe canadienne de slopestyle. Des athlètes comme Kaya Turski profiteront de son expérience de juge, entre autres aux X Games.

Cet électron libre jure que son sport ne sera pas perverti par le corporatisme olympique, notamment grâce au rôle de chien de garde que jouerait l'Association of Freeskiing Professionnals. «On a dit: on embarque dans votre jeu, mais c'est nous qui dirigeons le sport, le jugement et tout ça, note Cusson. On a gardé notre âme, quand même. Et notre sport ne tourne pas uniquement autour de la compétition. Il y a aussi tout l'aspect des films et des magazines qui gardent l'âme pure du sport, je dirais.»

L'iF3, où Cusson est l'un des quatre juges, participe à cet esprit. Le festival, qui offre aussi une programmation culturelle et musicale - le Beastie Boy Mix Master Mike sera aux tables tournantes de l'Olympia vendredi soir -, se poursuit jusqu'à dimanche. Renseignements: iF3.ca.