La guide québécoise Chloé Lauzon-Gauthier et sa coéquipière albertaine Viviane Forest ont mérité une médaille de bronze, dimanche, aux Championnats du monde de ski para-alpin disputés à La Molina, en Espagne. Le duo canadien a inscrit le troisième meilleur temps de l'épreuve de slalom chez les non-voyants.

Samuel Larochelle SPORTCOM

Privée de participation aux Championnats du monde depuis quatre ans, en raison d'une blessure, Forest a particulièrement apprécié le sentiment de se retrouver sur le podium. « Je suis vraiment heureuse du résultat, et en même temps un peu surprise. Je ne suis pas certaine de ce que j'espérais en venant ici, mais je voulais faire de mon mieux, et on a réussi », a-t-elle mentionné dans un communiqué de Ski alpin Canada.

En accrochant une porte du parcours avec son équipement radio durant la première manche, Vivianne Forest ne pouvait plus communiquer avec Lauzon-Gauthier pendant une bonne partie de la course. Les deux femmes ont tout de même trouvé le moyen de décrocher la troisième position.

« La course a été un grand défi pour nous. Avec des conditions de neige moins favorables pendant la première manche, nous avons eu de la difficulté à garder une bonne distance entre nous. Durant la deuxième manche, nous avons essayé de rester plus proches et de foncer davantage », a-t-elle ajouté.

Les Slovaques Henrieta Farkasova et Natalia Subrtova se sont imposées grâce à un temps combiné de 2 min 08,82 s. Elles ont devancé les Russes Alexandra Frantseva et Pavel Zabotin par 1,67 s et les Canadiennes par 4,78 s.

Du côté masculin, les Russes Ivan Frantsev et German Agranovskii ont été couronnés champions de la spécialité. L'équipe canadienne formée par Chris Williamson et son guide Robin Fémy a été disqualifiée lors de la première manche.

En ski assis, la Britanno-Colombienne Kimberly Joines a remporté une médaille de bronze, tout comme l'Albertaine Alexandra Starker, en ski debout.