Les forces en présence au camp des recrues du Canadien représentent seulement partiellement l’état de la pépinière d’espoirs de l’organisation : il y a des absents de taille.

Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

On pourrait aisément construire une équipe aussi compétitive, sinon plus, avec le nom des absents auxquels on grefferait des joueurs invités, comme c’est le cas actuellement.

Mais, rappelons-le, les règles de la NCAA empêchent les jeunes joueurs de participer à des camps professionnels, du moins dans leur entièreté, et le CH a préféré ne pas inviter ses espoirs européens sans contrat.

Le top 4 en défense serait redoutable. Jordan Harris, dont le nom a été évoqué à quelques reprises mercredi par le directeur du développement des joueurs du Canadien, Rob Ramage, est le meilleur jeune joueur du lot.

Harris, 21 ans, 19 points en autant de rencontres à Northeastern la saison dernière, a choisi de demeurer avec les Huskies une dernière saison. Le CH était déjà prêt à l’intégrer à son organisation au printemps.

Il y a toujours le risque de voir ce choix de troisième ronde en 2018 profiter d’une autonomie complète en août, mais Harris a toujours répété son désir de joindre le Canadien après son parcours universitaire.

Son coéquipier Jayden Struble, 20 ans, choix de deuxième ronde en 2019, est un colosse capable de mises en échec percutantes et capable de générer de l’attaque. Struble a amassé 12 points en 18 matchs la saison dernière et surtout, il s’est dit guéri de ses blessures récurrentes à l’aine.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA LNH

Jayden Struble

Le Canadien a sagement renoncé à inviter son premier choix de 2021, Logan Mailloux, au camp d’entraînement, après la controverse suscitée à la suite de son choix. Mailloux, 18 ans, un défenseur droitier de 6 pieds 3 pouces et 215 livres, sera aussi suspendu pour la première moitié de saison par la Ligue junior de l’Ontario.

Le défenseur droitier russe Dmitri Kostenko, 18 ans, complète ce quatuor. Kostenko, un choix de troisième ronde en 2021, a commencé sa saison sur les chapeaux de roue avec Khimik, dans la VHL, la Ligue américaine de la KHL, avec cinq points à ses quatre premiers matchs. Le verra-t-on dans la KHL sous peu ?

À l’attaque, Sean Farrell intrigue. Il était encore disponible en quatrième ronde en 2020 en raison de sa petite taille. Cet ailier de 5 pieds 9 pouces vient d’amasser 101 points en 53 matchs dans l’USHL, le circuit junior américain. Ce jeune homme de 19 ans entamera sous peu sa carrière dans la NCAA avec Harvard. La Ivy League est loin d’être la plus puissante, mais ses performances là-bas pourront néanmoins nous éclairer davantage sur ses chances de succès au niveau professionnel.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA LNH

Sean Farrell

Luke Tuch est l’un des rares attaquants de puissance du groupe. Choix de deuxième ronde en 2020, cet ailier de 19 ans, 6 pieds 2 pouces et 203 livres, entame sa deuxième saison à Boston University où il a obtenu 11 points en 16 matchs la saison dernière. Il devrait mériter un poste avec l’équipe américaine en prévision du Championnat mondial junior.

Choix de deuxième ronde en 2021, Oliver Kapanen a connu un très bon tournoi préparatoire au Championnat mondial junior cet été avec la Finlande. Ce marqueur a justement compté deux buts en deux matchs et il vient d’entamer sa saison à KalPa dans la Ligue d’élite de Finlande.

Alexander Gordin, Jacob Olofsson, Brett Stapley, Rhett Pitlick, Jack Gorniak, Jack Smith, Blake Biondi sont des espoirs plus loin dans la hiérarchie.

Devant le filet, Jakub Dobes (Ohio State, NCAA), Frederik Dichow (Kristianstads, division II suédoise) et Joe Vrbetic (North Bay, OHL) sont des projets à long terme.

De ce groupe, peu seront élus, évidemment. En voir trois ou quatre percer un jour la formation du Canadien constituerait un succès.

Même ratio pour la bande d’espoirs à Brossard cette semaine, menée par Kaiden Guhle, Mattias Norlinder, Gianni Fairbrother, Jesse Ylönen, Jan Mysak, Riley Kidney et Rafaël Harvey-Pinard.

Il faut s’attendre à des résultats puisque le Canadien a tout de même repêché 38 joueurs lors des quatre dernières cuvées, dont 17 dans les trois premières rondes.

À titre de comparaison, il en a repêché 25 entre 2008 et 2011, dont seulement sept dans les trois premières rondes. De ce nombre, seulement deux se sont implantés dans la LNH, Brendan Gallagher et Nathan Beaulieu.

À lire

1- Dominique Ducharme a accordé une entrevue éditoriale à La Presse mercredi. Le résumé de Guillaume Lefrançois...

2- ...et celui d'Alexandre Pratt !

3- L'attaquant des Golden Knights de Vegas, William Carrier, s'est entretenu avec Katherine Harvey-Pinard, et parle entre autres du vide laissé par Marc-André Fleury.