Il y a deux ans à peine, la banque d’espoirs du côté gauche en défense chez le Canadien était dégarnie.  

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

L’échange de Mikhail Sergachev au Lightning avait procuré au CH au attaquant de premier plan, Jonathan Drouin, mais l’organisation perdait en revanche l’un de ses seuls espoirs de premier plan à cette position.  

Deux repêchages plus tard, le talon d’Achille du Canadien est devenu l’une de ses forces.  

L’éclosion de Mattias Norlinder à Modo, en Suède, doit faire rêver la direction de l’organisation montréalaise. Après seulement 11 matchs, Norlinder, 19 ans, a déjà sept points, dont six buts, au sein de la première paire de défenseurs de son équipe avec Tobias Enstrom.  

Modo tente de revenir dans la Ligue d’élite de Suède, après avoir été reléguée en deuxième division en 2016. La différence entre les meilleurs clubs de la Allsvenskan (l’équipe au sein de laquelle évolue Norlinder) et les moins bonnes de la SEL (Ligue d’élite) demeure minime.  

De grands joueurs demeurent associés à cette organisation : Victor Hedman, Henrik et Daniel Sedin, Peter Forsberg et Markus Naslund. Plus récemment, William Nylander et Adrian Kempe y ont joué avant de passer à la Ligue nationale de hockey.  

Des joueurs comme Elias Pettersson, des Canucks, Filip Forsberg, des Predators, Hampus Lindholm, des Ducks, et David Pastrnak, des Bruins, jouaient dans l’Allsvenskan.  

Norlinder figure sur la liste préliminaire de la Suède en prévision du Championnat mondial junior et il devrait être l’un des piliers de cette formation.  

Le jeune homme a été repêché au 64e rang de la troisième ronde du repêchage de 2019 grâce au choix obtenu des Golden Knights de Vegas pour Max Pacioretty. Marc Bergevin a échangé ce choix de deuxième ronde, 50e au total, à Los Angeles, en retour des choix de troisième ronde (64e au total) et de cinquième ronde (126e au total). Le CH a repêché un autre défenseur gaucher, Jacob Leguerrier, en cinquième ronde. Celui-ci a huit points en douze matchs dans la Ligue junior de l’Ontario.  

Outre Norlinder, Alexander Romanov poursuit son développement avec le puissant CSKA de Moscou, dans la KHL. Il joue davantage cet hiver même s’il a seulement 19 ans. Le CSKA Moscou possède de loin la meilleure formation en Russie et garde généralement ses jeunes joueurs sur le banc.  

Romanov a vu ses responsabilités augmenter cet automne, il joue en moyenne 12 minutes par match et il a trois points en 19 matchs, avec une fiche de +10.  

Ce choix de deuxième ronde du Canadien en 2018 sera à nouveau un pilier pour la Russie au Championnat mondial junior, après y avoir été nommé le défenseur par excellence du tournoi l’an dernier.  

Dans un monde idéal, Romanov rejoindrait le Canadien ce printemps après la saison du CSKA. Il semble démonter un intérêt marqué pour le Canadien. Sa visite au camp de développement estival le prouve.  

Mais le CSKA n’a pas l’habitude de libérer ses jeunes si facilement. Le contrat du garçon vient à échéance à la fin de la saison, mais voyons si on ne lui imposera pas une pression indue pour signer une prolongation de contrat. D’où la visite de Marc Bergevin à Moscou, prévue en décembre.

Un autre défenseur gaucher, Jordan Harris, repêché en troisième ronde en 2018, fait moins parler de lui. Il est pourtant dans les plans de l’équipe nationale junior américaine en prévision du Championnat mondial, jouait déjà au sein de la première paire de défenseurs à Northeastern à son année recrue l’an dernier et il a commencé la saison en force cet automne avec quatre points à ses quatre premiers matchs, au premier rang des compteurs de son club, toutes positions confondues. Harris a très bien fait au camp de développement cet été.  

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Jordan Harris

Un autre choix de troisième ronde, Gianni Fairbrother, 19 ans, a bien fait au tournoi des recrues du Canadien. Il a cinq points en huit matchs à Everett, dans la Ligue junior de l’Ouest. Un joueur à suivre du coin de l’œil ces prochaines années.

Parmi les autres défenseurs gauchers dans la banque d’espoirs, Jayden Struble, choix de deuxième ronde en 2019, disputait un premier match à Northeastern ce weekend. Ce colosse demeure un projet à long terme, tout comme Kieran Ruscheinski, un géant de six pieds six pouces repêché en septième ronde et dont une percée dans la LNH constituerait une surprise.  

À Laval, dans la Ligue américaine, Otto Leskinen, 22 ans, embauché à titre d’agent libre cet été, tente de prouver qu’il mérite un rappel. Il a quatre aides en sept matchs. Gustav Olofsson, 24 ans, obtenu l’an dernier du Wild du Minnesota en retour de l’espoir Will Bitten, vient de revenir au jeu après avoir raté presque toute la dernière saison. Il avait supplanté Mike Reilly chez le Wild il y a deux ans avant de subir une autre blessure à l’épaule. Il a tout de même 56 matchs d’expérience dans la LNH, mais il lui faudra du temps pour retrouver ses repères.  

(Demain : au tour des attaquants)

À lire

Pas facile pour les Blues de St. Louis, après avoir joué aussi longtemps cet été, et célébré. Samuel Blais a raconté cette réalité à Richard Labbé ce weekend. Le Canadien a écrasé St. Louis pour une deuxième fois cette semaine, mais le Wild n'entendait pas subir le même sort hier.