Jordie Benn ne s'en fait pas avec les taquineries qu'il entend après chaque beau jeu offensif qu'il réussit.

Alexis Bélanger-Champagne LA PRESSE CANADIENNE

Le défenseur du Canadien en a surpris plusieurs mardi, en y allant d'une passe spectaculaire vers Tomas Tatar pour le but vainqueur dans le gain de 3-2 de la formation montréalaise face aux Blue Jackets de Columbus.

Benn n'avait pas un enthousiasme débordant quand il est revenu sur ce jeu mercredi matin. Son côté pince-sans-rire est toutefois ressorti.

«J'ai revu la séquence, mais même quand je marque, je ne suis pas le gars le plus énervé, a-t-il rappelé, cachant un sourire sous son imposante barbe. Les gars qui marquent souvent savent ce qu'ils font. Moi, quand je marque, je suis simplement soulagé que la rondelle soit rentrée.»

Âgé de 31 ans, Benn a amassé quatre buts et 10 aides en 58 rencontres cette saison. Son sommet personnel est de 20 points en 78 parties en 2013-14, à sa première saison complète dans la LNH avec les Stars de Dallas.

Ses exploits avec les Grizzlies de Victoria, dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL), semblent bien loin. Il avait notamment récolté 14 buts et 32 aides en 59 matchs en 2007-08, avant de faire le saut chez les professionnels. Les personnes sont donc nombreuses à le taquiner quand il marque un but important ou réussit une belle passe.

«Ça ne m'étonne pas, a mentionné Benn. Je n'accumule pas beaucoup de points pendant la saison et quand je réussis un beau jeu, ça surprend beaucoup de monde. C'est amusant à voir.»

Fraîchement arrivé chez le Canadien, le centre Nate Thompson fait partie du groupe à avoir été impressionné par Benn.

«J'ai toujours trouvé qu'il était solide défensivement, même que je l'affrontais lorsqu'il jouait pour les Stars, a raconté Thompson. Ses habiletés sont sous-évaluées; il a aussi une bonne première passe. Nous l'avons vu (mardi) soir.»

Probablement à sa place au sein de la troisième paire défensive, Benn s'avère l'un des joueurs les plus constants de l'équipe depuis l'automne. Il semble avoir tourné la page sur une campagne plus difficile en 2017-18.

«Vous voulez vous améliorer chaque année, a rappelé Benn. Vous devez retenir des leçons d'une saison plus difficile comme la dernière. Tous les athlètes connaissent des périodes plus difficiles. Ça fait partie du sport - il y a des hauts et des bas. Vous devez simplement apprendre des bas et prolonger les hauts le plus longtemps possible.»