• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Devan Dubnyk: jamais trop de profondeur devant le filet 
Source ID:; App Source:

Devan Dubnyk: jamais trop de profondeur devant le filet

Devan Dubnyk n'aura finalement disputé que deux matchs... (Photo Sergei Belski, USA Today)

Agrandir

Devan Dubnyk n'aura finalement disputé que deux matchs avec les Predators de Nashville.

Photo Sergei Belski, USA Today

(Anaheim) En plus de faire l'acquisition de Thomas Vanek, le Canadien s'est trouvé une bonne police d'assurance devant le filet, mercredi, en faisant l'acquisition du gardien Devan Dubnyk, des Predators de Nashville, en échange de compensations ultérieures.

Pour l'heure, l'ancien premier choix au repêchage des Oilers d'Edmonton a été cédé aux Bulldogs de Hamilton. Dans un geste un peu étonnant, le Canadien a choisi de donner préséance à Dustin Tokarski, qui a même obtenu son premier départ dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, mercredi, face aux Ducks d'Anaheim.

Dubnyk, gaillard de 6'6, était offert au ballottage en début de semaine, mais le Tricolore a préféré s'entendre avec les Predators afin que ceux-ci déboursent 25% de son salaire de 3,5 millions.

Le gardien de 27 ans deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. En 173 matchs dans la LNH, il affiche un dossier de 61-77-22, une moyenne de buts alloués de 2,90 et un taux d'efficacité de ,909.

«J'espérais que quelque chose se produise et je gardais les doigts croisés, a confié Dubnyk en entrevue à TSN. Les choses ne se sont pas déroulées comme je l'aurais espéré (à Nashville). C'est une nouvelle occasion qui s'offre à moi. Ç'a été une année difficile jusqu'à maintenant.»

Dubnyk, qui a amorcé la saison comme gardien numéro un à Edmonton, a été récupéré par les Predators après la blessure à Pekka Rinne. Il n'a finalement disputé que deux matchs avec eux.

Une formation intacte

La formation du Canadien est donc demeurée intacte, malgré l'intense activité marquant la date limite des transactions. Même si des équipes se sont informées à son sujet, Andrei Markov est demeuré un membre du Tricolore. L'équipe est donc prête à vivre avec l'incertitude liée au fait que son contrat arrive à échéance à la fin de l'année.

Markov a indiqué mercredi que les négociations en étaient au même point.

Rene Bourque n'a jamais formellement demandé de transaction, mais il avait indiqué à la direction qu'il n'était pas hostile à l'idée de terminer la saison avec une autre équipe. Lui non plus n'a pas bougé.

Quant à Lars Eller, qui a fait l'objet de diverses rumeurs, mercredi matin, il reste avec l'équipe... mais il doit manger son pain noir. Embourbé dans une léthargie d'un point en 21 matchs, le Danois n'a pas eu l'occasion d'affronter les puissants Ducks.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien obtient Thomas Vanek à bon prix

    Hockey

    Le Canadien obtient Thomas Vanek à bon prix

    Thomas Vanek était, de l'avis de plusieurs, le meilleur attaquant disponible à la date limite des transactions. Et c'est le Canadien qui a remporté... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer