Source ID:; App Source:

Le Canadien perd le premier match et Eller

  •  (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 23
  • Les luttes furent âpres au Centre Bell pour ce premier match des séries du Canadien. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les luttes furent âpres au Centre Bell pour ce premier match des séries du Canadien.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 23
  • Travis Moen se heurte à Craig Anderson. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Travis Moen se heurte à Craig Anderson.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 3 / 23
  • Carey Price réalise un arrêt-clé. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price réalise un arrêt-clé.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 4 / 23
  • Francis Bouillon présente la baie vitrée à Zack Smith. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Francis Bouillon présente la baie vitrée à Zack Smith.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 5 / 23
  • Cette fois, les jambières de Price n'auront rien pu y faire... (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Cette fois, les jambières de Price n'auront rien pu y faire...

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 6 / 23
  • Les tirs ont été nombreux en première période. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les tirs ont été nombreux en première période.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 7 / 23
  • Les recrues ont brillé pour ce premier match. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les recrues ont brillé pour ce premier match.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 8 / 23
  •  (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 9 / 23
  •  (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 10 / 23
  • Cory Conacher, pris à la gorge par Prust. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Cory Conacher, pris à la gorge par Prust.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 11 / 23
  • Lars Eller chute face à Chris Phillips. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller chute face à Chris Phillips.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 12 / 23
  • Rene Bourque célèbre sn but avec David Desharnais. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Rene Bourque célèbre sn but avec David Desharnais.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 13 / 23
  • Lars Eller est sorti sur civière après un violent contact avec Eric Gryba (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller est sorti sur civière après un violent contact avec Eric Gryba

    Photo André Pichette, La Presse

  • 14 / 23
  •  (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 15 / 23
  •  (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 16 / 23
  • Brendan Gallagher contre Craig Anderson. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brendan Gallagher contre Craig Anderson.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 17 / 23
  • P.K. Subban, accroché. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    P.K. Subban, accroché.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 18 / 23
  • Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 19 / 23
  • Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 20 / 23
  • Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 21 / 23
  • Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les partisans étaient fin prêts pour soutenir leur équipe.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 22 / 23
  • Même Maurice Richard s'était maquillé pour l'occasion. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Même Maurice Richard s'était maquillé pour l'occasion.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 23 / 23

L'histoire du match de jeudi soir au Centre Bell se résume en une seule phrase: un gardien magique contre un gardien ordinaire, et un coup à la tête de Lars Eller qui risque de laisser des traces.

On pourra rappeler que le hockey est un sport d'équipe, que c'est aussi une affaire de défenseurs et d'attaquants, mais jeudi soir, ce fut avant tout une affaire de gardiens. Et à ce chapitre, ce fut avantage Sénateurs sur toute la ligne.

Pendant que Craig Anderson était en état de grâce devant le filet des Sénateurs, Carey Price était mauvais devant le filet montréalais.

Résultat? Sénateurs 4, Canadien 2.

> Le sommaire du match

«Je te dirais qu'Anderson a été meilleur que Carey Price», a résumé l'entraîneur Michel Therrien après la rencontre.

En tout, les joueurs du CH ont lancé à 50 reprises sur Anderson, qui a enchaîné les petits miracles toute la soirée. Seuls Rene Bourque, d'un revers parfait, et Brendan Gallagher, en avantage numérique, ont réussi à le surprendre.

Price? Il a laissé passer au moins deux tirs ordinaires derrière lui, dont celui de Jakob Silfverberg, en début de troisième, qui permettait à la visite de faire 2-2.

Le Canadien avait d'ailleurs largement dominé avant ce cadeau à Silfverberg, avec 27 tirs en deuxième période, pendant que les Sénateurs ne lançaient que 7 fois sur Price lors de ces 20 minutes-là.

Mais le vent a tourné en troisième, et pas à peu près. Les Sénateurs en ont profité pour se sauver avec le match en réussissant trois buts, ce qui a ramené ces applaudissements dérisoires suite à quelques arrêts de routine de la part de Carey Price vers la fin.

Lars Eller, lui, n'a rien vu de tout ça. Sa soirée s'est terminée de façon très brutale à 13:28 de la deuxième période, quand le défenseur Eric Gryba l'a assommé d'un solide coup de coude, à la ligne bleue du Canadien.

Le joueur danois est ensuite resté couché sur la glace pendant de longues et interminables secondes, offrant bien malgré lui un sanglant spectacle aux 21 273 spectateurs. C'est en civière qu'Eller a quitté la place pour se rendre à l'hôpital en ambulance.

Verdict: commotion cérébrale, et fractures multiples au visage, en plus de dents cassés.

Selon Paul MacLean, le plaqué de son défenseur n'avait rien d'illégal.

«Un coup qui fait partie du jeu, a plaidé l'entraîneur des Sénateurs. Si j'étais eux, je serais plutôt fâché contre le numéro 61 (Raphael Diaz), celui qui lui a fait cette passe-là... Il a passé la rondelle alors que son joueur ne s'y attendait pas. Depuis que je suis impliqué dans le hockey, je sais qu'une telle passe est un jeu dangereux. Depuis Scott Stevens, Barclay Plager, Doug Harvey et Gord Kluzak, ce type de jeu existe. C'est un jeu qui a mal tourné, et le 61 est à blâmer.»

Michel Therrien, lui, a dû bien se retenir pour ne pas dire ce qu'il en pensait vraiment. «On a tous vu le coup, je suis sûr que la ligue va revoir le jeu», s'est-il contenté de répondre.

On disait qu'il n'y avait aucune espèce de rivalité entre ces deux clubs. On peut maintenant affirmer que la rivalité Canadien-Sénateurs est née jeudi soir.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer