Publié le 3 déc. 2021
Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

Luxe bohème

La devise de la marque montréalaise Kemmi, « le luxe bohème », s’incarne particulièrement bien dans sa toute nouvelle boutique. Si la première, boulevard Saint-Laurent, nous transporte à Bali ou au royaume déchu du boho-chic, Tulum, celle de l’avenue du Mont-Royal a une allure particulièrement élégante, avec ses lustres, sa palette de blanc et or et ses tapisseries.

  • Les boucles d’oreilles Perle vie vermeil coûtent 120 $.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Les boucles d’oreilles Perle vie vermeil coûtent 120 $.

  • Les soutiens-gorges Kemmi se détaillent entre 30 $ et 68 $.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Les soutiens-gorges Kemmi se détaillent entre 30 $ et 68 $.

  • On trouve aussi des sacs en paille et en cuir chez Kemmi.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    On trouve aussi des sacs en paille et en cuir chez Kemmi.

  • La nouvelle boutique Kemmi est située avenue du Mont-Royal.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    La nouvelle boutique Kemmi est située avenue du Mont-Royal.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a deux volets principaux à la jeune étiquette : les bijoux et la lingerie. Voilà qui en fait une destination tout indiquée pour le magasinage des Fêtes, d’autant plus qu’à cette offre s’ajoutent de jolis sacs et d’autres accessoires.

C’est après avoir remporté le concours Pop Up au Festival Mode & Design de Montréal, à l’été 2018 que le couple formé par Kevin et Mimi (faites la contraction des deux noms et vous verrez !) a décidé d’ouvrir un premier commerce. À l’époque, la marque se concentrait surtout sur les bijoux.

« Nous avons remporté le concours par voix du jury et comme choix du public ! se réjouit encore Kevin Roussel, plus de trois ans après les faits. Le prix était une tournée de quatre boutiques éphémères dans différentes villes du Québec. Six mois plus tard, au printemps 2019, nous avions une boutique. »

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Kevin Roussel est copropriétaire de la boutique Kemmi, avec sa conjointe Mimi.

Bien qu’ils soient imaginés ici, au Québec, les produits Kemmi sont fabriqués ailleurs. C’est en voyageant en Indonésie et dans les Caraïbes que le couple est tombé sous le charme du savoir-faire unique des artisans de là-bas. Ils travaillent avec des orfèvres maîtrisant les techniques ancestrales et tentent de favoriser la transmission du savoir de génération en génération. Tous les bijoux sont en argent sterling ou en vermeil (or plaqué sur argent).

« On souhaite offrir la plus haute qualité, tout en demeurant abordable », explique Kevin. Cela dit, une collection en or massif devrait voir le jour sous peu, pour ceux et celles qui tendent plus vers le luxe que vers la bohème !

Côté lingerie, Kemmi pratique aussi des prix raisonnables (lorsqu’on compare aux grandes maisons de dessous européennes). Les modèles font dans le raffinement et le romantisme. Mieux vaut se déplacer pour essayer sur place, car les tailles varient d’une coupe à l’autre. Mais attention aux scintillantes tentations qui vous attendront dans les présentoirs.

Consultez le site de Kemmi

Le VIH, cet animal effrayant

Dear Vicky est un journal intime sous forme de défilé de mode virtuel. C’est une collection qui raconte le chemin du jeune designer Gabriel Drolet-Maguire vers l’acceptation de sa séropositivité. « J’ai commencé à travailler sur cette collection à peu près trois ans après avoir reçu mon diagnostic du VIH, en 2016, qui m’avait vraiment bouleversé. Je suis quand même chanceux, moi, de bien vivre avec ça grâce aux traitements. Dans le passé, il y a tant de gens qui sont morts du sida. J’ai voulu leur rendre hommage, et aussi aux militants qui se sont battus pour la cause.

« Avec cette collection, poursuit-il, je souhaite attirer l’attention sur les personnes qui sont moins chanceuses que moi, aujourd’hui, que ce soit ici ou ailleurs dans le monde, parce qu’elles vivent dans la honte ou qu’elles n’ont pas accès aux traitements. Ça existe encore beaucoup trop. Et la stigmatisation est encore forte. Quand j’ai contracté le VIH, je n’étais pas aussi éduqué sur le sujet que j’aurais dû l’être. Il faudrait qu’on continue d’en parler, que la conversation reprenne sur le sujet. »

CAPTURE D’ÉCRAN DU DÉFILÉ VIRTUEL DEAR VICKY, FOURNIE PAR GABRIEL DROLET-MAGUIRE

Il faut regarder la vidéo Dear Vicky, plusieurs fois même, pour en capter toutes les subtilités et s’imprégner de son inquiétant univers.

Incroyablement percutante, la vidéo Dear Vicky présente des styles inspirés des années 1980, avec son choc de tenues très sport et de dessous portés par-dessus avec des pièces plus opulentes, performatives. Le look final évoque la cérémonie lugubre, avec sa « robe de mariée » rouge sang portée par un mannequin avec des ramures. « C’est Vicky, le vilain incompris qu’est le VIH, cet animal effrayant qui peut pourtant être domestiqué », conclut Gabriel Drolet-Maguire.

Regardez la vidéo Dear Vicky
Consultez le site de Gabriel Drolet-Maguire (en anglais)

Lingerie des Fêtes

Alors que le temps des Fêtes et ses grandes tenues chics sont à nos portes, Emma Dunn, propriétaire de la boutique Lingerie Emma, à Repentigny, nous rappelle que les sous-vêtements demeurent la fondation, la charpente d’un look.

Simone Pérèle chez Lingerie Emma

  • Pourquoi pas un soutien-gorge vert de gris, pour faire changement du noir ? Le Bloom avec décolleté plongeant se vend 149 $. Simone Pérèle travaille avec certaines des plus belles dentelles au monde.

    PHOTO FOURNIE PAR SIMONE PÉRÈLE

    Pourquoi pas un soutien-gorge vert de gris, pour faire changement du noir ? Le Bloom avec décolleté plongeant se vend 149 $. Simone Pérèle travaille avec certaines des plus belles dentelles au monde.

  • S’offrir le parfait soutien-gorge à porter sous des tenues moulantes est une belle gâterie à se faire à soi-même !

    PHOTO FOURNIE PAR SIMONE PÉRÈLE

    S’offrir le parfait soutien-gorge à porter sous des tenues moulantes est une belle gâterie à se faire à soi-même !

  • On peut porter le combiné Karma (155 $) avec un beau pantalon ou une jupe.

    PHOTO FOURNIE PAR SIMONE PÉRÈLE

    On peut porter le combiné Karma (155 $) avec un beau pantalon ou une jupe.

1/3
  •  
  •  
  •  

« La base doit être impeccable pour qu’un vêtement tombe bien. Il faut que le soutien-gorge soit bien ajusté, oui, mais on oublie souvent la culotte, qu’il faut choisir en fonction de ce qui ira par-dessus », rappelle la corsetière.

Pour celles qui auraient envie de se gâter et d’être aussi impeccables dessous que dessus, la plus récente collection de Simone Pérèle vise dans le mille. « C’est un retour à la base et à l’intemporel, avec du noir, du gris, du marine, dit-elle. Vous savez, ce soutien-gorge aussi confortable que bien ajusté et lisse pour porter sous la robe moulante d’hiver ? Pour une fois, on en a déniché plusieurs qui ont de la gueule. Ce n’est peut-être pas la tenue sexy que l’être aimé attendait en cadeau, mais c’est toute une gâterie à se faire à soi-même ! »

Rappelons que les dessous ont repris le dessus, ces derniers temps, avec la mode des combinés bien visibles et des bustiers portés avec un pantalon taille haute et un veston.

Le SOUK entre foire et expérience

PHOTO TIRÉE DU SITE DE MARIANNE HARVEY

Les carrés de soie de Marianne Harvey sont particulièrement ludiques.

Le SOUK est souvent l’occasion de découvrir des designers québécois émergents ou de voir les plus récentes créations de marques de joaillerie, de vêtements et d’accessoires chouchous. Pour sa 2année à Place Ville Marie, le 18SOUK se déroule dans un nouvel espace, la Mezzanine sud-est située au niveau 2 du 1 PVM. Mais le SOUK HABITAT, au 20étage de PVM, est également accessible, pour ceux et celles qui cherchent une ambiance plus feutrée. L’évènement de flânage et de magasinage, toujours très attendu, présente le travail d’une soixantaine de créateurs de tous les horizons. La mode y est bien représentée. On aime les « bijoux sculpturaux » de Nina Janvier, qui travaille l’argent, le laiton plaqué et les perles. Les colorés carrés de soie de Marianne Harvey sont d’une réjouissante originalité. Les bagues, colliers et boucles d’oreilles aux formes organiques de LLY Atelier sont plus raffinés que jamais. Amateurs de « mou » et de mode engagée, vous aimerez la simplicité de la griffe loungewear Fermé, lancée au printemps 2020 pour recueillir des fonds destinés à combattre l’insécurité alimentaire. Et pourquoi les enfants ne seraient-ils pas stylés comme leurs parents ? Blass et Couscous arrivent à la rescousse. SOUK se tient jusqu’au 5 décembre. L’entrée est gratuite.

Consultez le site de SOUK