Source ID:; App Source:

Au tour de la cuisine d'être rénovée

Palma Marguglio et Nat Di Tullio veulent agrandir... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Palma Marguglio et Nat Di Tullio veulent agrandir leur cuisine, mais une grande fenêtre occupe beaucoup de place.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Dans les propositions de l'architecte Guy Demers, la... (Photo Martin Chamberland, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Dans les propositions de l'architecte Guy Demers, la table de la cuisine, sur laquelle Sabrina et Massimo font leur devoirs, est éliminée.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Palma Marguglio et Nat Di Tullio ont acheté leur cottage jumelé dans le quartier Nouveau-Rosemont, il y a 10 ans. Depuis, ils ont rénové plusieurs fois le rez-de-chaussée. Portes et murs ont graduellement disparu. La cuisine et la salle à manger sont dorénavant toutes deux ouvertes sur le salon.

 Palma et Nat veulent maintenant rénover la cuisine, qu'ils trouvent petite. Ils cuisinent beaucoup et reçoivent souvent les nombreux membres de leurs familles. Or, ils manquent cruellement de plans de travail. Ils voudraient agrandir la pièce, mais ils se butent toujours au même obstacle: une grande fenêtre, située entre la cuisine et l'escalier menant au sous-sol, occupe beaucoup de place.

 «On ne peut rien mettre devant, déplore Palma. Cela nous empêche de déplacer le réfrigérateur.»

 Ils se demandent s'ils devraient ouvrir entre la cuisine et la salle à manger. Mais ils aiment bien être à l'écart lorsqu'ils préparent les repas. «On peut se concentrer», souligne la jeune femme.

 L'architecte Guy Demers soumet au couple cinq propositions pour faire avancer sa réflexion. Voici les deux plans préférés de Palma.

Dans les deux cas, l'évier demeure à la même place devant la fenêtre, à l'arrière. La table de la cuisine, sur laquelle les deux enfants du couple, Sabrina et Massimo, font leur devoirs, est par ailleurs éliminée.

 Dans les deux options, des tabourets prennent place autour d'un des plans de travail, qui est élargi pour pouvoir s'asseoir tout autour. «Cela fait plus moderne, apprécie Palma. La table est d'ailleurs souvent dans le chemin. On la change constamment de place!»

 Dans la première proposition, deux modifications sont réalisées pour exploiter davantage le mur sur le côté de la maison: la grande fenêtre est rapetissée et déplacée près de l'escalier. La cuisinière, par ailleurs, se rapproche de l'évier. Ces deux changements permettent d'installer le réfrigérateur et un grand garde-manger dans l'espace dégagé. Palma est agréablement surprise. «Nous n'aurions jamais pensé toucher à la fenêtre», s'exclame-t-elle.

 En déplaçant le réfrigérateur, la voie est libre pour installer un immense plan de travail, tout le long de la cuisine. L'extrémité est agrandie et arrondie pour former une table.

 «Actuellement, nous avons juste des petits bouts de comptoirs ici et là, souligne Palma. Nous n'en avons jamais eu un aussi grand!»

 Des armoires sont suspendues au-dessus du long plan de travail. Le mur entre la salle à manger et la cuisine est partiellement ouvert, pour laisser entrer la lumière. Une section du mur subsiste devant le garde-manger et le frigo, pour les cacher de la vue. «Nous aurons un peu d'intimité pour faire ce qu'on a à faire», apprécie Palma.

 Dans la seconde proposition, le haut de l'escalier est modifié. Il faut tourner à 90 degrés pour descendre et monter, au lieu d'aller tout droit. Cela permet de prolonger la cuisine jusqu'à l'escalier, qui demeure ouvert. La pièce gagne ainsi beaucoup d'armoires et de plans de travail. La circulation, par ailleurs, est détournée.

 La fenêtre demeure intacte.

Un immense garde-manger et le frigo forment un bloc opaque qui ferme en partie la cuisine. De l'entrée, celle-ci ne sera plus entièrement visible. Cela plaît beaucoup à Palma.

 «En enlevant l'arche et les portes, nous avons peut-être ouvert un peu trop, avoue-t-elle. En entrant, j'ai l'impression d'être dans la cuisine.»

 Le large plan de travail, qui pourra aussi faire office de table, se trouve tout près de la porte-fenêtre. «C'est intéressant de manger près du jardin, note Palma. C'est éclairé.»

 Le buffet et la table de la salle à manger sont intervertis pour faciliter la circulation.

 Y a-t-il une grande différence de prix entre les deux propositions? Non, estime Guy Demers. Dans les deux cas, la facture s'élèvera à environ 20 000$, croit-il. Dans les deux options, en effet, la cuisine est entièrement rénovée. Dans la première proposition, par ailleurs, la fenêtre est rapetissée et déplacée, tandis que dans la seconde, le haut de l'escalier est modifié. «Le plancher est en béton, souligne l'architecte. Ce ne sera pas facile!»

 OBJECTIFS

 - Agrandir la cuisine.

 - Avoir davantage de plans de travail.

 - Ne pas ouvrir entièrement entre la cuisine et la salle à manger.

 - Intégrer la table de cuisine dans un des plans de travail.

 BUDGET

 - Environ 20 000$.

 Plan de l'existant: Palma Marguglio et Nat Di Tullio manquent cruellement de plans de travail. Ils voudraient agrandir la pièce, mais une grande fenêtre se trouve entre la cuisine et l'escalier menant au sous-sol.

 Proposition 1: La grande fenêtre est rapetissée et déplacée près de l'escalier. La cuisinière se rapproche de l'évier. Le réfrigérateur et un grand garde-manger prennent place dans l'espace ainsi dégagé. En face, un grand plan de travail longe la cuisine. Le mur entre la salle à manger et la cuisine est partiellement ouvert pour laisser entrer la lumière.

 Proposition 2: Le haut de l'escalier est modifié. Il faut tourner à 90 degrés pour descendre et monter. La cuisine, prolongée jusqu'à l'escalier, gagne beaucoup d'armoires et de plans de travail. Un immense garde-manger et le frigo forment un bloc opaque qui ferme en partie la cuisine. De l'entrée, celle-ci ne sera plus entièrement visible.

 __________________________

Vous voulez changer de maison sans déménager? L'architecte Guy Demers se rend chez des lecteurs de La Presse et les aide à résoudre leurs problèmes d'aménagement. Nous publions ses propositions en espérant qu'elles sauront vous inspirer à votre tour. Vous pouvez contacter Guy Demers par courriel à gdemers@lapresse.ca, en lui laissant votre numéro de téléphone. Il ne vous rappellera que si vous êtes sélectionné.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer