Source ID:; App Source:

Choisir ses fenêtres: la qualité d'abord

L'achat de fenêtres représente un investissement important. Mieux... (Photo fournie par Fabelta Aluminium)

Agrandir

L'achat de fenêtres représente un investissement important. Mieux vaut les choisir avec soin.

Photo fournie par Fabelta Aluminium

Lorsque les fenêtres de son immeuble en copropriété ont dû être remplacées, André Duchesne a fait ses devoirs: il a demandé une soumission à quatre fournisseurs. Il a ainsi pu comparer les informations données.

 Ses critères? Que les fenêtres soient de qualité, durent longtemps, soient faciles d'entretien et aient un haut rendement énergétique. La garantie et la qualité de l'installation ont aussi influencé sa décision, de même que le prix, qui n'était toutefois pas sa considération première. Il est très satisfait de son choix.

 «L'hiver, le froid pénètre beaucoup moins, précise le retraité. Notre facture de chauffage a diminué de 5 à 10%!»

 L'achat de fenêtres est un investissement important. Mieux vaut se renseigner, car les produits varient d'un manufacturier à l'autre. Et la qualité n'est pas la même partout, met en garde Sylvie O. Desroches, présidente de l'Association des industries de produits verriers et de fenestration du Québec.

 Les fenêtres aux cadres en PVC dominent le marché, souligne-t-elle. C'est ce que fabriquent (ou assemblent) les trois quarts des manufacturiers québécois. L'autre quart réalise des fenêtres avec des cadres en aluminium. Quant aux fenêtres avec des cadres en bois de belle qualité, elles ne représentent qu'une partie minime de l'industrie. Elles sont moins populaires à cause de l'entretien requis.

 Les fenêtres hybrides, dotées d'un cadre en aluminium à l'extérieur et d'un cadre en PVC à l'intérieur, gagnent du terrain. «C'est un beau compromis», estime Mme Desroches, également présidente de l'entreprise Fabelta Aluminium, qui fabrique des fenêtres sur mesure en aluminium, en PVC et hybrides.

 Robuste, le cadre en aluminium a une très grande durabilité et nécessite peu d'entretien. Offert en plusieurs couleurs et peint en usine, il ne se décolore pas. À cause de sa conductivité, un bris thermique est essentiel pour réduire les pertes de chaleur.

 «Dans 20 ans, s'il a été bien installé, le cadre en aluminium n'aura pas bougé», assure Michel Fafard, président de GIT Portes et fenêtres, dont c'est la spécialité. «Le double vitrage scellé avec le gaz argon pourra être remplacé sans changer le cadre.»

 Le cadre en PVC est moins rigide que celui en aluminium. Il est donc habituellement plus large, note Benoît Légaré, conseiller à l'Agence de l'efficacité énergétique du Québec. «L'ouverture de la fenêtre est alors réduite, précise-t-il. Comme il entre moins de lumière, moins de chaleur est générée par l'énergie solaire, l'hiver.»

 Le cadre en PVC, de plus, est sensible aux écarts de température, prenant de l'expansion à la chaleur et rétrécissant lorsqu'il fait froid. «Avec les années, les coupe-froid laissent passer un peu d'air, précise Mme Desroches. Il faut surveiller l'épaisseur du PVC et le nombre de chambres d'air, car c'est là que tout se joue. Aussi faut-il exiger de voir le plan de coupe des fenêtres, pour regarder comment elles sont faites.»

 Quant au cadre hybride, il profite de la rigidité de l'aluminium et bouge moins qu'un cadre en PVC. À l'extérieur, de plus, la couleur du cadre d'aluminium demeure stable.

 Peu importe le type de fenêtre choisi, il faut porter attention à son installation. Beaucoup sont installées au même niveau que le parement extérieur, déplore Benoît Légaré. Or elles devraient être légèrement en retrait. «Le centre du double vitrage devrait idéalement être au milieu de la valeur isolante du mur», précise-t-il. «Sinon, le risque de condensation augmente autour des fenêtres.»

 De bonnes différences de prix

 Les prix des fenêtres varient en fonction d'une multitude de facteurs comme leurs dimensions, l'épaisseur du mur, le vitrage (double ou triple), la composition du cadre (aluminium, PVC, bois, aluminium et PVC, fibre de verre, etc.), le type (fixe, à guillotine, coulissante, à auvent, à battant ou oscillo-battante), le rendement énergétique, etc.

 Pour vous donner une petite idée des prix, prenons par exemple des fenêtres de 72 po sur 65, avec un double vitrage fixe au milieu et des vitres qui ouvrent, à chaque extrémité.

 Cadre entièrement en aluminium: 1550$

 Cadre en PVC blanc (épaisseur de sept pouces et demi): 1100$

 Fenêtre hybride (épaisseur de sept pouces et demi): 1350$

 Les trois modèles sont homologués Energy Star.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer