La torréfaction est un traitement à haute température qui donne un bois totalement sec et d'une grande beauté qui peut remplacer le bois traité chimiquement pour les terrasses, les parements extérieurs ou le mobilier extérieur. Cependant, il a besoin d'un entretien particulier pour maintenir sa beauté et il ne doit jamais être cloué au marteau.

Yves Perrier (collaboration spéciale) LA PRESSE

La torréfaction est un traitement à haute température qui donne un bois totalement sec et d'une grande beauté qui peut remplacer le bois traité chimiquement pour les terrasses, les parements extérieurs ou le mobilier extérieur. Cependant, il a besoin d'un entretien particulier pour maintenir sa beauté et il ne doit jamais être cloué au marteau.

Une technologie unique en Amérique du Nord

Le Québec est le seul endroit en Amérique du Nord où on pratique la torréfaction du bois. À leurs débuts, les fabricants québécois se sont basés sur deux systèmes de torréfaction finlandais et français mais aujourd'hui la technologie est relativement similaire pour tous les fabricants du Québec. Le bois torréfié a trois caractéristiques écologiques importantes. D'abord, c'est un produit durable. Le traitement thermique rend le bois imperméable et plus résistant à la pourriture. Deuxièmement, le bois torréfié ne contient aucun produit chimique pouvant contaminer l'air, l'eau ou le sol. Il est donc sécuritaire pour la santé des utilisateurs. Troisièmement, la torréfaction peut se faire avec des essences de bois locales et dans des usines locales. Il n'est pas nécessaire de brûler du pétrole pour transporter le bois sur des milliers de kilomètres en provenance de régions éloignés. De plus, il donne plus de valeur à des essences de bois communes.

Parmi ses caractéristiques, la cuisson donne une très belle teinte au bois s'approchant de celle du cèdre rouge, du caramel ou d'un beau brun foncé selon la durée du traitement. Cette couleur est dans toute l'épaisseur du bois permettant ainsi de le sculpter en gardant sa couleur intégrale.

Physiquement, le bois traité à la chaleur conserve ensuite une très grande stabilité dimensionnelle lorsqu'il est exposé au soleil ou à la pluie. Le bois ne tord pas, ne fend pas, ne rétrécit pas et ne gonfle pas en présence d'eau.

Des applications à privilégier

Bien sûr, on peut faire ce qu'on veut avec du bois torréfié mais compte tenu de son coût équivalent à 2,5 fois celui d'un pin séché au four il est préférable de l'utiliser à bon escient. Le bois torréfié sera un excellent choix partout ou vous rechercherez une grande stabilité et un fini impeccable. Ses trois applications principales sont pour les terrasses, les parements extérieurs et le mobilier extérieur. Toutes les essences de bois peuvent être torréfiées (sauf le tremble qui devient friable) mais on choisit généralement le pin ou l'épinette car l'utilisation de bois francs comme le merisier ou l'érable augmente davantage le prix du produit.

Attention à la pose et à la protection

Le bois torréfié est stable après sa mise en place mais il fissure facilement lors de la pose. Il ne faut jamais le clouer avec un marteau. Les parements extérieurs doivent être cloués ou agrafés avec un outil pneumatique et les autres applications se font en perçant le bois avant de le visser.

Selon l'essence de bois utilisée, le bois torréfié grisonne ou blanchit très rapidement lorsqu'il est exposé au soleil. Il faut vite le recouvrir d'un enduit protecteur contre les rayons ultraviolets et contre la poussière. Comme le bois est très imperméable, les enduits huileux ou pénétrants sont déconseillés car ils ne sont pas absorbés. M. Luc Savard du Groupe Servicom, un important fabricant de bois torréfié, conseille d'appliquer deux couches de teintures colorées semi-transparentes à l'acrylique Wood Plus. Le produit est garanti pour 10 ans sur les parements. Pour les planchers des terrasses, je suggère d'ajouter une couche claire supplémentaire pour augmenter la résistance à l'usure et de répéter cette application à tous les deux ans.

Pour plus d'informations: www.groupeservicom.com

 

Photo: Groupe Servicom