Source ID:; App Source:

Pour ou contre les toilettes à compost?

Des toilettes à compost de la compagnie Mulltoa.... (Photo fournie par COOP-La Maison verte)

Agrandir

Des toilettes à compost de la compagnie Mulltoa. Coût? Environ 2000$.

Photo fournie par COOP-La Maison verte

Marie-France Léger
La Presse

La société est confrontée à la pollution et au gaspillage de l'eau potable. Mais iriez-vous jusqu'à installer dans votre chalet des toilettes à compostage? La Coop la Maison verte, avenue Monkland, a vendu cinq toilettes de ce type pour la modique somme de 2000$ chacune.

Fabriquées selon une technologie suédoise, les latrines sans eau (sans drain) Mulltoa sont élégantes, autonomes, biologiques. Elles fonctionnent sans produits chimiques ni fosse septique! Il suffit de mélanger quelques onces d'un paillis particulier dans le tiroir à humus situé dans le pied de la cuvette et la décomposition des déchets humains va bon train.

Ces toilettes utilisent un minimum d'électricité afin d'assurer la ventilation et déclencher le mécanisme de chauffage permettant l'évaporation des liquides. De plus, elles sont pourvues de batteurs à lames en acier inoxydable pour déchirer le papier hygiénique. On n'arrête pas le progrès!

Sans odeur et sans toxicité?

Mais sont-elles vraiment sans odeur? Jason Hugues, de la Coop la Maison verte, assure que oui. «Si le système est bien installé et si la ventilation est adéquate, il n'y a pas d'odeur. Ces toilettes sont conçues pour l'intérieur d'une maison, comme des toilettes traditionnelles.»

Certains se posent des questions sur la réelle efficacité des toilettes à compostage offertes sur le marché canadien. Car d'autres entreprises, telles que Envirolet et Sun-Mar, sont présentes depuis quelques années. On peut également se demander s'il est prudent de répartir le compost obtenu à partir de déjections humaines au pied des arbres fruitiers ou dans le potager. «La haute température tue les pathogènes. C'est le principe du compost. S'il est bien fait, il n'y a pas de danger pour le potager», explique l'agronome André Proulx, de la compagnie Bio-Vac, qui n'a jamais «testé» lui-même ces fameuses toilettes.

Il explique par ailleurs qu'il existe aussi d'autres solutions aux toilettes à compostage pour contrer la pollution et protéger la nappe phréatique, comme les nouvelles technologies de filtration Ecobox et Ecoflo, qui sont des traitements secondaires avancés (TSA), rendus nécessaires à cause du vieillissement des installations septiques, parfois non conformes à la réglementation.

Peu importe, avant d'acheter des toilettes à compostage sans eau, il est recommandé de contacter sa municipalité et de se renseigner sur le site du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (Guide technique sur le traitement des eaux usées des résidences isolées.)

 __________________________

Pour en savoir plus:

 www.cooplamaisonverte.com

www.envirolet.ca

www.sun-mar.com

www.mddep.gouv.qc.ca

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer