Source ID:; App Source:

Quand le drain de fondation a fait son temps

Installation d'un drain français...

Agrandir

Installation d'un drain français

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Lorsque des propriétaires découvrent soudain une fissure dans les fondations de leur résidence, ils sont terrorisés. Quant à leur drain «agricole», lui, il n'est pas visible. Ils savent pourtant qu'il peut être colonisé par des radicelles, de la vase, des dépôts ferrugineux et plus encore. L'idée même qu'il pourrait être mal en point, moulu ou chargé d'une terrine de résidus indélogeables les martyrise.

En tout cas, ils sentent que quelque chose ne va pas. Car ils ont aperçu, dans leur sous-sol, de la poudre blanche (efflorescences) à la base des murs de béton.

À moins que ce ne soit une longue traînée d'humidité à la rencontre de la paroi et de la dalle qu'ils aient vue. Peut-être même ont-ils repéré, ailleurs, à la limite inférieure de panneaux de gypse couvrant le béton, des moisissures. Bien sûr, cela les angoisse.

En plus, ils s'épuisent une fois par an à repeindre le plancher de «ciment». Car la peinture, peu de temps après avoir été posée, se met à lever. À moins qu'ils n'abdiquent devant la chape de béton qui n'en finit plus de transpirer ici et là.

En fait, dans leur for intérieur, ils sont persuadés que le drain n'en peut plus ou qu'il a fait son temps. Malgré cela, ils s'éloignent en sifflotant, préférant ne rien voir.

Laisser traîner les choses n'est pas sans conséquences. Car cela donne lieu à la décomposition du béton, au maintien d'un foyer d'humidité au sous-sol qui pourrait mettre la santé en péril et corrompre les biens qui s'y trouvent. Ce qui mène, de surcroît, à une perte de la valeur marchande de la maison.

Dans ces conditions, un particulier qui voudrait vendre la sienne en arrachera. Car l'acheteur voudra lui soutirer un montant compensatoire à moins qu'il ne s'acharne sur lui, après l'achat, pour vice caché. Il vaut donc mieux régler ça tout de suite.

Test d'humidité

S'il n'y a ni efflorescences, ni traînée d'humidité, ni moisissures, c'est une autre paire de manches. Un drain peut être obstrué à l'endroit le plus élevé et faire tout de même bien le travail en raison de la pente subtile qui dirige l'eau vers l'égout pluvial.

Cependant qu'il y a des drains cinquantenaires qui marchent encore bien. À plus forte raison si le sol sous la dalle est sablonneux ou si la maison est située sur un promontoire.

On présume, ici, qu'ils ont été consciencieusement installés. Ce, dans un sol bien apprêté et sans qu'ils n'aient été vraiment colonisés par des radicelles ou de la boue tenace.

Il y a même des maisons sans drain - puisqu'au Québec, on n'a commencé à en installer qu'il y a une cinquantaine d'années - qui ne présentent aucun problème.

Néanmoins, on doit s'attendre à ce qu'un drain de 20 ou 25 ans soit déjà courbaturé. Il faut y prendre égard. Les efflorescences et les traces d'humidité ou de moisissure à la base des murs donnent d'ordinaire l'alerte.

En tout cas, la moindre des choses serait de faire un «test d'humidité» au sous-sol. Les entreprises sérieuses en drainage le font aussi bien que des compagnies de nettoyage.

En revanche, s'il y a des symptômes qui sautent aux yeux, on doit se hâter de joindre une entreprise de drainage qui a fait ses classes en la matière. Non pas pour la mise en oeuvre d'un chantier monumental pour refaire tout le drain, mais d'abord pour lui demander de faire un examen interne du conduit par caméra. C'est la télé-inspection.

Pour ce, elle creusera par exemple dans un angle du bâtiment, pratiquera une ouverture dans le drain et y introduira la caméra. Coût du travail: 800 $ environ. La «tête chercheuse» dépistera l'un des problèmes que voici.

Une obstruction locale qui ne nécessiterait qu'un coup de fichoir (furet de dégorgement) à couteaux rotatifs pour ouvrir le passage. Cependant, si une perforation critique du drain est «mise au jour» une fois le limon évacué, on creusera là précisément pour effectuer la réparation.

Un drain plein aux as de radicelles, de gravier, de vase, d'argile ferrugineuse. Dans ce cas, c'est la grande opération. Il faut excaver tout le périmètre de la maison et reprendre tout à zéro. Prix: entre 7000 $ et 12 000 $.

D'un autre côté, si vous avez planifié l'aménagement paysager de votre cour alors que vous avez de bonnes raisons de penser que votre drain se meurt, commencez par celui-ci. Car vous serez dans tous vos états si vous deviez mettre par la suite votre beau jardin sens dessus dessous.

Un drain dont le plastique, le grès ou le béton dont il est fait est complètement rompu et impénétrable. Là encore, c'est la grande opération qui s'impose.

Une bosse importante du conduit de plastique qui gênerait la circulation de l'eau et favoriserait des cumuls de limon. C'est là même qu'on ira creuser et réparer.

Enfin, ce peut être un drain en parfait état que la caméra trouvera. Pourtant, de l'eau s'introduit dans les fondations. Alors qu'est-ce qui cloche? Sans doute la membrane textile qui gaine souvent les conduits qui est complètement caparaçonnée de vase et qui ne laisse plus passer l'eau. Là encore, il faut tout refaire.

Autres cas

Il peut arriver qu'on dépiste une dénivellation bouleversante du drain, même s'il était réputé installé sur le pourtour de la maison tout le long de la semelle. Par ailleurs, le drain peut avoir été mis sur la semelle par erreur ou négligence lors de la construction. Dans ce cas, l'eau s'égoutte dessus et cherche à s'insinuer dans la maison par l'interstice au contact du mur de béton et de la semelle.

Enfin, cherchez le constructeur. S'il est encore en activité, mais sous un autre nom ou sous un autre numéro corporatif ou avec le même nom et un autre numéro, il vous dira que ce «vice de construction caché» n'est plus de son affaire.

En effet, les drains de fondation ne sont pas toujours choyés par les entreprises de construction. En égard au Code du bâtiment, elles s'organisent pour se couvrir. Sans plus.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer