À partir des nombreuses questions que vous nous avez envoyées, notre collaboratrice vous donne une fois par mois des conseils et des pistes de solution pour réaliser vos projets.

Publié le 23 mars
Stéphanie Lévesque
Stéphanie Lévesque Entrepreneure générale, collaboratrice invitée

Percer un mur porteur

Question

Bonjour, afin de laisser passer un peu plus de lumière vers la salle à manger, j’aimerais savoir s’il est possible d’effectuer trois ouvertures, une au-dessus de l’autre, d’environ 12 po chacune de large et de 12 à 18 po de haut dans un mur porteur de 60 po de large et 90 po de haut. En plus de laisser passer de la lumière entre le salon et la salle à manger, ces ouvertures serviraient à exposer certains bibelots. Mon conjoint, étant un peu bricoleur, se sent d’attaque pour exécuter les travaux. Notre inquiétude se situe par rapport au fait que ce mur est porteur. — F. Langlois

Réponse

Bonjour, merci pour votre question. Elle est très pertinente, et nous recevons souvent ce genre de question.

Dans une construction résidentielle de deux étages au maximum, les colombages (montants) de bois des murs porteurs sont généralement espacés de 12 po, centre à centre, et peuvent même être à 16 po, centre à centre. Votre ouverture nécessiterait donc de déplacer légèrement deux colombages pour avoir un espace d’environ 13 po, face à face, afin d’obtenir 1 po supplémentaire pour permettre l’installation du gypse, et d’un espacement de 14,5 po, centre à centre, puisque les colombages sont larges de 1,5 po chacun.

À mon avis, les charges de votre maison pourraient permettre un tel espacement, mais évidemment, chaque projet doit être analysé au cas par cas et une visite d’un ingénieur s’impose. Une réunion virtuelle peut suffire pour régler des cas très simples, si un avis officiel doit être rendu.

Voici certains des éléments supplémentaires que l’ingénieur validerait : les longueurs de planchers supportées ; s’il y a une charge particulière sur cette portion de mur en question, telle une poutre ; le type de plancher afin de calculer sa charge (présence d’une chape de béton, salle de bains avec céramique massive, etc.) ; ainsi que le type de structure de toiture (préfabriquée en usine ou construite sur place).

Cela dit, il y a de fortes chances que votre projet soit réalisable sans trop de tracas.

SOS sécheuse

PHOTO TIM BINGHAM, GETTY IMAGES

Les meilleurs alliés pour réaliser les travaux pour les tuyaux de sécheuse sont des spécialistes en ventilation.

Question

J’habite une maison unifamiliale qui date des années 1970. À cette époque, on installait un tuyau de plastique dans le mur pour évacuer la chaleur de la sécheuse. Voilà que ce tuyau (d’environ 3 pi), qui était directement branché dans la sécheuse et se poursuivait jusqu’à l’évent qui sort à l’extérieur, a fendu à l’intérieur. Je me demande s’il va falloir ouvrir le plafond dans le sous-sol ou le mur de la pièce d’à côté. J’ai lu un peu sur l’internet, et on recommande un tuyau rigide, mais comment faire si le tuyau doit entrer dans la maison ? Quel genre d’entrepreneur me conseillez-vous et, surtout, combien valent ces travaux ? — M. Pilon

Réponse

Il est essentiel de raccorder l’extraction de l’air humide de la sécheuse correctement vers l’extérieur. Oui, il faut envisager d’ouvrir le plafond dans le sous-sol et même le mur de la pièce à côté pour remplacer votre ancien tuyau de plastique.

Le matériau doit être rigide, avoir un diamètre de 4 po, et il ne doit comporter aucune vis dans son assemblage pour éviter que la charpie ne s’y accroche. Les joints sont donc plutôt unis avec un ruban d’aluminium.

Les meilleurs alliés pour réaliser les travaux sont des spécialistes en ventilation. Ensuite, pour les murs, il faudra prévoir faire une réparation dans le gypse, ce qui inclut des travaux de plâtre et de peinture, mais cette partie reste cosmétique. L’important est d’opérer la sortie de votre sécheuse le plus rapidement possible.