Aménagé dans un immeuble historique, ce loft montréalais de 120 m⁠2 a été rénové afin de circonscrire l’espace chambre, puis d’équilibrer les zones salle à manger et salon tout en gardant les volumes architecturaux d’origine et en maximisant la lumière naturelle.

Publié le 28 janvier
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Collaboration spéciale

Séduits par le cachet de cet intérieur habillé de briques, de poutres apparentes et de fenêtres voûtées, les propriétaires ont acheté ce loft situé au cœur du Vieux-Montréal en 2019. Ils ont ensuite contacté Cyrille Maurice, président de la firme d’architecture et de design d’intérieur 101 Design, afin de trouver des solutions d’aménagement répondant à leurs goûts et à leurs besoins.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Cyrille Maurice, président de la firme d’architecture et de design d’intérieur 101 Design

« Ils m’ont expliqué qu’ils voulaient créer une barrière physique entre la chambre et le séjour. Ce n’était pas tant le manque d’intimité qui les dérangeait, mais plutôt le fait qu’il n’y avait pas de démarcation. On leur a proposé de réaliser une verrière avec des montants noirs assez imposants de 3 po de large pour assurer un style masculin et industriel correspondant bien à l’immeuble tout en laissant passer la lumière », explique Cyrille Maurice.

Autre élément majeur à changer : la cheminée au bois équipée de conduits apparents disgracieux. Elle ne répondait plus aux normes en vigueur à Montréal et gâchait la vue vers l’extérieur. Le designer l’a remplacée par un îlot intégrant un foyer à vapeur à double face.

PHOTO FOURNIE PAR CYRILLE MAURICE, DE 101 DESIGN

L’ancienne cheminée avant les travaux

« C’est un système électrique intéressant parce qu’il génère de la fumée, ce qui donne un effet de feu très réaliste », poursuit-il. Le module de la nouvelle cheminée comprend également un cellier accessible côté salle à manger. Cette composition linéaire est percée d’une vitre généreuse afin de bien voir les flammes, et sa hauteur est parfaite pour séparer visuellement le salon de la salle à manger tout en dégageant le panorama.

Outre le fait de distinguer les deux aires de vie commune, la cheminée présente deux faces différentes. Du côté de l’espace repas, l’âtre est imbriqué dans un renfoncement « pyramidal » tandis que, du côté du salon, il est intégré à une surface plane rectangulaire. « Ça permet d’avoir deux styles : un plus champêtre dans la salle à manger et un plus contemporain dans le salon », explique le designer. Cet élément atypique et ingénieux recouvert de béton ciré métamorphose l’ambiance du loft grâce à ses volumes aux proportions idéales pour cette configuration.

Des couleurs osées et bien dosées

  • Les murs carmin et en brique confèrent une atmosphère très chaleureuse et dynamique au bureau.

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    Les murs carmin et en brique confèrent une atmosphère très chaleureuse et dynamique au bureau.

  • Dans le bureau, les tuyaux noirs d’origine reflètent bien le style industriel du loft. Le canapé-lit meuble le mur blanc et s’harmonise à la couleur de la cloison d’en face.

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    Dans le bureau, les tuyaux noirs d’origine reflètent bien le style industriel du loft. Le canapé-lit meuble le mur blanc et s’harmonise à la couleur de la cloison d’en face.

  • On peut utiliser des couleurs franches dans un espace ouvert, mais il est recommandé de créer un fil conducteur. Dans la cuisine, les accessoires rouges rappellent la teinte phare du bureau.

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    On peut utiliser des couleurs franches dans un espace ouvert, mais il est recommandé de créer un fil conducteur. Dans la cuisine, les accessoires rouges rappellent la teinte phare du bureau.

  • Les détails changent la donne, y compris dans la partie chambre, comme en témoigne ce rail de porte d’armoire répondant au style industriel souhaité. Son fini inox se détache sur un mur outremer invitant à la rêverie et au repos.

    PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

    Les détails changent la donne, y compris dans la partie chambre, comme en témoigne ce rail de porte d’armoire répondant au style industriel souhaité. Son fini inox se détache sur un mur outremer invitant à la rêverie et au repos.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

On associe souvent l’image du loft à un grand espace aéré, froid et immaculé. Celui-ci est aux antipodes de ce type d’habitat minimaliste grâce à ses matériaux d’origine chaleureux, à l’introduction du large module central intégrant la cheminée, mais aussi à l’ajout de teintes vibrantes.

Tout était blanc au début et on a décidé de marquer les espaces en peignant des murs accent avec des couleurs primaires ; un bleu dans la chambre et un rouge dans le bureau. Ça apporte également de la gaieté.

Cyrille Maurice, président de la firme d’architecture et de design d’intérieur 101 Design

Omniprésentes dans cet intérieur, les nuances de bleu sont réchauffées par des accents de jaune d’or. Les armoires de cuisine marine récemment changées vont quant à elles chercher les reflets bleutés du dosseret de marbre. Située à l’autre bout de l’aire ouverte, loin des grandes fenêtres, cette pièce destinée à la préparation des repas a gagné en luminosité depuis que les conduits de la vieille cheminée ont été éliminés.

Dans le bureau, le rouge écarlate est très stimulant et favorable au travail. Dans cet espace studieux utilisé régulièrement, le choix d’un mobilier ergonomique et de rangements adéquats rend chaque tâche plus efficace. Pratique pour lire confortablement, le canapé-lit permet aussi de transformer la pièce en chambre d’invités.

Mariage de matériaux

Le style industriel se démarque par le mariage de matériaux bruts comme le bois, le cuir, la brique, le métal, ainsi que par des teintes naturelles et du noir. Ici, la structure en acier de la verrière et les nouveaux spots ébène qui mettent en valeur le bois des poutres au plafond renforcent l’esprit industriel recherché.

« On a mis des petites attaches dorées sur les luminaires ; elles sont discrètes, mais elles créent une atmosphère différente parce qu’elles ajoutent un peu de brillance », informe Cyrille Maurice, qui se réjouit d’avoir relevé les défis et respecté les contraintes budgétaires malgré le coût important de l’îlot intégrant la cheminée.

Consultez le site de 101 Design