L’univers de la robinetterie n’a pas fini de surprendre avec des accessoires de plus en plus intelligents, de nouveaux finis et des lignes innovantes qui contribuent non seulement au décor, mais au confort. Survol des nouveautés et tendances fortes du moment.

Publié le 27 janvier
Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

Un choix de couleurs

  • Le blanc mat sera de plus en plus présent. Ici, un ensemble comprenant une douche pluie, par Rubinet.

    PHOTO FOURNIE PAR RUBINET

    Le blanc mat sera de plus en plus présent. Ici, un ensemble comprenant une douche pluie, par Rubinet.

  • Touche d’audace chez Rubinet

    PHOTO FOURNIE PAR RUBINET

    Touche d’audace chez Rubinet

  • Le chrome fumé s’installe comme ici dans un modèle de valve Smart Control à fonction triple de Grohe, permettant de contrôler la température et la grosseur des gouttes.

    PHOTO FOURNIE PAR GROHE

    Le chrome fumé s’installe comme ici dans un modèle de valve Smart Control à fonction triple de Grohe, permettant de contrôler la température et la grosseur des gouttes.

1/3
  •  
  •  
  •  

Les finis chromés sont toujours présents et demeurent des intemporels, mais alors qu’ils accaparaient l’essentiel des ventes, ils partagent aujourd’hui le marché avec le noir mat, passe-partout par excellence, et l’or brossé, qui se sont imposés dans les dernières années. Le cuivre, plus délicat à agencer, offre une présence timide et demeure un choix niché, tandis que le nickel brossé tend à s’éclipser. De nouveaux venus comme le graphite — et principalement le blanc mat qui s’annonce comme une tendance forte — risquent toutefois de nous faire hésiter longuement lors du choix de robinetterie de cuisine ou de salle de bains. Chez certaines marques, l’audace est poussée plus loin avec des accents de couleurs qui ajoutent un brin de fantaisie à l’environnement et rappellent que la robinetterie est bel et bien un bijou dans le décor.

Simplicité et naturel

  • Conçue en collaboration avec la fondation Frank Lloyd Wright, cette nouvelle collection de Brizo innove avec une robinetterie honorant l’héritage du célèbre architecte.

    PHOTO FOURNIE PAR BRIZO

    Conçue en collaboration avec la fondation Frank Lloyd Wright, cette nouvelle collection de Brizo innove avec une robinetterie honorant l’héritage du célèbre architecte.

  • Le cuivre, plus niché, conserve toutefois sa place dans des décors plus organiques qui se patinent avec le temps. Par Rubinet.

    PHOTO FOURNIE PAR RUBINET

    Le cuivre, plus niché, conserve toutefois sa place dans des décors plus organiques qui se patinent avec le temps. Par Rubinet.

  • Modèle de robinet aux formes arrondies chez Riobel

    PHOTO FOURNIE PAR RIOBEL

    Modèle de robinet aux formes arrondies chez Riobel

  • La simplicité est à l’honneur avec le robinet pour îlot avec douchette à double jet, de Baril.

    PHOTO FOURNIE PAR BARIL

    La simplicité est à l’honneur avec le robinet pour îlot avec douchette à double jet, de Baril.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lignes obtuses ont cédé leur place aux courbes. « Même quand elle est graphique dans son design, la robinetterie s’arrondit dans les coins, observe Jennifer St-Cyr, copropriétaire de la boutique Eau tendance. Le naturel est vraiment en essor. Les formes de la robinetterie suivent avec des lignes fluides. Je pense qu’on a besoin de se faire du bien. Les gens se tournent vers la douceur, la couleur, des environnements moins cliniques et plus enveloppants. » Place au design organique avec des matières « vivantes » comme le cuivre, qui se patine avec le temps, et le bois qui s’affiche dans le mobilier et les accessoires de salle de bains, tout comme sur une robinetterie haut de gamme comme celle de la collection Frank Lloyd Wright pour Brizo. « Ça reste simple et sans fioritures, souligne la designer Arianne Palermo, de la boutique Ossom. Les modèles très massifs disparaissent. »

Le mélange des genres

PHOTO FOURNIE PAR DXV

Le robinet Belshire de DXV capture l’opulence de l’art déco dans une version contemporaine.

Il n’est plus exclu de marier différents finis dans un même décor ou sur un même accessoire : un robinet noir avec des accents or, cuivre ou argent, par exemple. Il en va de même pour les lignes. Les modèles plus traditionnels sont revisités dans un style transitionnel qui marie l’ancien au contemporain alors que les accessoires plus graphiques côtoient les rondeurs. « On est beaucoup moins “petit kit”. On décloisonne en s’amusant à varier les styles et les époques pour passer du moderne au classique ou en intégrant une pièce de mobilier mid-century dans une salle de bains très épurée, illustre Jennifer St-Cyr. On peut aussi très bien agencer des poignées rondes à un robinet plus carré. »

Du côté des grandes marques, offrir des accessoires polyvalents et modulables est une considération. « On peut opter pour un bec verseur avec la poignée de son choix ou choisir la hauteur de son robinet en fonction de ses préférences », donne comme exemple Donald Bouchard, responsable de la mise en marché chez Lixil Americas, qui regroupe entre autres les marques de robinetterie American Standard, Grohe et DXV. « Cette versatilité rend les décors plus personnalisés et plus intemporels », ajoute sa collègue Anne-Marie Hébert, représentante pour les produits de luxe. Le fait de pouvoir acheter une tête de pluie, un mitigeur et un diffuseur séparément permet aux clients de les placer où ils veulent dans la douche et ouvre la porte à une plus grande flexibilité dans le design, note par ailleurs Arianne Palermo.

Amener le spa chez soi

PHOTO FOURNIE PAR BARIL

Baignoire et douche combinées dans une ambiance spa vue par Baril

« Les gens investissent davantage pour avoir du confort à la maison. Si on ne peut plus aller au spa, on le fait venir chez soi, avec des douches vapeur, par exemple, auxquelles peut s’ajouter la diffusion d’huiles essentielles », décrit Jennifer St-Cyr. Ce confort, déjà vu par le passé, s’exprime toutefois avec une sobriété et des fonctionnalités nouvelles. Les colonnes à jets multiples, faisant fuser une eau sur l’ensemble du corps, ont cédé leur place à des douchettes plus performantes, plus écologiques, et maintenant des têtes de pluie qui adoptent ces fonctionnalités pour offrir un jet plus ou moins puissant selon les goûts de l’utilisateur, que ce soit pour obtenir un massage, un rinçage en profondeur des cheveux ou pour sentir l’effet caressant d’un ruissellement « champagne » avec une eau oxygénée qui perle en douceur sur la peau. Le « wet room », dans lequel le bain autoportant et la douche se partagent l’espace derrière une cloison commune, gagne également du terrain. « L’effet est très intéressant et agrandit visuellement la salle de bains, souligne la designer. Ça permet d’avoir une douche très ouverte qui peut accueillir une robinetterie pour deux, chacun ayant la sienne. »

L’industriel migre vers la salle de bains

PHOTO FOURNIE PAR RUBINET

L’industriel revisité par Rubinet

Les robinets de restauration ont-ils fait leur temps ? C’est ce qu’on constate en boutiques spécialisées. Les becs à boudins, massifs et difficiles à nettoyer, s’estompent au profit d’une robinetterie combinée plus discrète. Le style industriel demeure néanmoins présent dans la salle de bains avec des poignées répliquant des valves industrielles ou empruntant à la quincaillerie et aux barres de soutien, des textures bosselées. L’effet ajoute à l’ergonomie, sinon à l’esthétique qui devient des plus élégantes dans le contexte.

Une robinetterie de plus en plus « intelligente »

  • Le modèle Blue de Grohe à douchette rétractable permet d’obtenir une eau filtrée plus ou moins gazeuse selon les goûts.

    PHOTO FOURNIE PAR GROHE

    Le modèle Blue de Grohe à douchette rétractable permet d’obtenir une eau filtrée plus ou moins gazeuse selon les goûts.

  • Robinet de cuisine à technologie intelligente « smart touch », de Brizo

    PHOTO FOURNIE PAR BRIZO

    Robinet de cuisine à technologie intelligente « smart touch », de Brizo

1/2
  •  
  •  

La technologie est au service du confort. « Nous investissons énormément d’argent pour améliorer l’expérience en cuisine ou en salle de bains, tout en maintenant l’esthétique. Et je crois que c’est là que s’exprimera le plus la tendance dans les prochaines années », estime Anne-Marie Hébert. Déjà, les robinetteries « touch » ou « touchless » (sans toucher) ont les faveurs et permettent de réduire les manipulations ou de les éliminer grâce à des détecteurs de mouvements. Elles activent non seulement le robinet, mais modifient le débit d’eau ou le degré de chaleur. Des filtreurs à eau, intégrés à la robinetterie de cuisine, ajoutent maintenant à leur offre une eau réfrigérée pétillante à bulles fines ou à grosses bulles. Dans la douche, des robinets gardent en mémoire les préférences de leurs différents utilisateurs. « Notre recherche pousse en ce sens, ajoute Anne-Marie Hébert. Dans le fait d’augmenter le confort des gens, et de faire en sorte que de prendre une douche passe de l’ordinaire à l’extraordinaire. »