La designer d’intérieur Sabrina Cavaiola a réaménagé entièrement le sous-sol de la résidence d’une jeune famille située en Montérégie, afin d’y organiser des espaces de travail et de loisirs confortables et lumineux. Une rénovation efficace sans abattre de cloisons.

Publié le 14 déc. 2021
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Collaboration spéciale

Propriétaires d’une maison unifamiliale à Saint-Jean-sur-Richelieu, Marie-Jo Dupuis et Jean-François Lizée avaient entrepris d’aménager leur sous-sol sans trop se presser, mais la pandémie a accéléré leur projet. « Je travaillais à Montréal et il a fallu que j’organise un bureau à la maison pour y rester à temps plein. C’est ce qui nous a décidés à finaliser les travaux », raconte M. Lizée.

Le comptable a alors contacté une de ses clientes, Sabrina Cavaiola, sachant qu’elle était dans le domaine de la construction. Le jeune couple voulait qu’elle réalise une salle familiale incluant un bar, un coin pour les enfants, un bureau, une salle d’entraînement, puis une salle de bains — dont les raccords étaient déjà prévus. Le tout sur une surface d’environ 960 pi⁠2.

Avant

  • L’ancien coin jeu est devenu le bureau.

    PHOTO FOURNIE PAR CAVAIOLA DESIGN

    L’ancien coin jeu est devenu le bureau.

  • L’ancien espace séjour a été remplacé par le coin jeu.

    PHOTO FOURNIE PAR CAVAIOLA DESIGN

    L’ancien espace séjour a été remplacé par le coin jeu.

1/2
  •  
  •  

La designer d’intérieur a proposé des plans en conservant les murs existants, mais en réorganisant les espaces afin qu’ils correspondent mieux à chaque activité. Ainsi, la pièce où se trouvait l’ancien bureau est devenue le gym, parce qu’il s’agissait d’un endroit moins éclairé, tandis que le coin baby-foot, plus lumineux, a été transformé en bureau.

Il n’est pas toujours nécessaire d’abattre ou d’ajouter des cloisons. Ce qu’il faut, c’est bien définir l’utilité de chaque pièce.

Sabrina Cavaiola, designer

« On peut aussi séparer sans cloisonner avec un muret, des lattes de bois, simplement pour déterminer visuellement des zones, mais ici, j’ai suggéré d’installer une cloison complète et une porte vitrées parce qu’il fallait une bonne isolation phonique entre le bureau et la salle familiale ; je les ai choisies en verre pour laisser passer la lumière, les fenêtres existantes étant petites », explique la fondatrice de Cavaiola Design.

Maximiser la lumière et la chaleur

La luminosité est l’un des points essentiels dans l’aménagement d’un sous-sol et outre la cloison vitrée, la designer a installé des encastrés. « En général, on les place à 24 po du mur, puis on laisse entre 48 et 60 po entre chacun. J’ai également créé des zones avec des variateurs pour régler l’intensité de la lumière en fonction des activités », poursuit-elle.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La designer Sabrina Cavaiola (à gauche) a aménagé le sous-sol de Jean-François Lizée et de Marie-Jo Dupuis.

Autre aspect important pour optimiser le confort de cet espace souterrain et éviter les problèmes d’humidité : le plancher. La dalle de béton d’origine a été recouverte d’un équipement de chauffage Schluter sous de grandes dalles de porcelaine. Selon la designer, cet élément chauffant est efficace et pratique, car il permet de régler la température par pièce : par exemple, le bureau et la salle familiale peuvent être contrôlés indépendamment. « C’est vraiment bien, notamment pour les enfants quand ils jouent par terre. »

Assurer un fil conducteur

Côté déco, Sabrina Cavaiola conseille de respecter le style des autres niveaux afin que le sous-sol s’intègre harmonieusement au reste de la maison. « Je pense que le plus important, c’est de se sentir vraiment chez soi, il ne faut donc pas dénaturer l’endroit pour le rendre invitant. » Ici, les choix sont plutôt modernes, mais intemporels, ni trop féminins ni trop masculins, et les matériaux sont solides et faciles d’entretien pour simplifier le quotidien avec les enfants. Dans cette ambiance monochrome et douce, les touches de ton bois dans chaque pièce apportent vie et chaleur, tandis que les accents de noir ou d’anthracite forment un contraste attrayant.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Le sol de la salle d’entraînement est recouvert d’un revêtement de caoutchouc adapté au sport. Lumineux et texturé, le mur habillé de bois de grange rappelle des éléments de déco que l’on retrouve aux niveaux supérieurs de la maison.

Dans la salle d’entraînement, de grands miroirs au mur semblent décupler l’espace, alors que dans le bureau, c’est le plafond lustré qui joue les trompe-l’œil. « Il réfléchit la lumière, ce qui donne une impression de hauteur. Je l’ai choisi foncé, de même que les encastrés, et j’ai peint les murs en blanc pour que ce soit différent ; c’est l’inverse dans le gym », précise Mme Cavaiola. L’uniformité des tuiles du plancher procure également un sentiment d’espace.

Meubler judicieusement

La salle familiale comprend trois zones d’activité. En premier, le séjour pourvu d’un canapé en angle aux proportions parfaites, car il meuble bien l’espace sans trop l’encombrer. La designer a tiré parti de la cloison vitrée séparant cet espace du bureau pour installer un écran qu’il suffit de dérouler pour y projeter des films, le projecteur étant fixé au-dessus du sofa. L’ajout d’un voilage renforce l’intimité de chacune des deux pièces sans obstruer la lumière naturelle.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Il suffit de dérouler la toile pour projeter des films dans le séjour.

En deuxième, le coin bar, qui donne l’occasion aux adultes de prendre un verre et de jaser au comptoir tout en étant avec les enfants qui jouent dans la troisième zone. Marquée par un tapis coloré, elle comprend le baby-foot, des casiers et une grande armoire où sont stockés les jeux. Ces rangements bien conçus et facilement accessibles permettent de garder le lieu parfaitement rangé.

Dans le bureau, l’ergonomie du poste de travail est respectée (écrans d’ordinateur et clavier à bonne hauteur) et les modules de rangement blancs au look épuré accentuent la clarté de la pièce. Bienvenue, une tablette au fini bois clair sur laquelle les propriétaires peuvent exposer quelques livres et photos permet de personnaliser l’endroit. Enfin, la designer a mis un téléviseur sur un mur du bureau afin que les adultes puissent écouter leurs émissions pendant que les enfants regardent un film dans le salon sans se déranger mutuellement.

Consultez la page Facebook de Cavaiola Design