Si on ne travaille pas dans le milieu, ce n’est pas facile de savoir à qui faire appel pour des projets de rénovation ou de construction. Puisque notre collaboratrice Stéphanie Lévesque travaille régulièrement avec différents professionnels, elle leur a posé des questions qui reviennent souvent. Cette semaine, on en apprend plus sur les professions d’architecte et de designer d’intérieur.

Stéphanie Lévesque
Stéphanie Lévesque Entrepreneure générale, collaboratrice invitée

L’architecte

On a souvent l’impression que l’architecte ne fait que de grands projets ou des interventions exceptionnelles, mais les multiples facettes de ses compétences peuvent être une valeur ajoutée importante pour tout type de projet. Julien Serra, directeur des communications de l’Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ), répond à nos questions.

Est-ce que les architectes font des projets résidentiels ?

Oui, de nombreux architectes travaillent dans le milieu résidentiel. Tout d’abord, la loi impose de faire appel à un architecte pour certains projets, suivant l’habitation concernée, sa taille et le type d’intervention. C’est la Loi sur les architectes qui encadre ces obligations ; elle a d’ailleurs changé en 2020. Mais même si la loi ne vous y oblige pas, vous appuyer sur un architecte pour la construction, la rénovation ou l’agrandissement de votre résidence vous sera d’une aide précieuse pour obtenir un résultat sur mesure, adapté à vos besoins.

Lisez la Loi sur les architectes

Quel est le meilleur moment pour faire appel à un architecte ?

Indiscutablement, c’est au début du projet que l’intervention de l’architecte a la plus grande valeur. C’est à ce moment-là que beaucoup d’éléments se décident. À l’AAPPQ, nous recevons souvent des demandes de personnes qui recherchent un architecte en urgence, car ils se rendent compte au moment d’obtenir leur permis avec la municipalité qu’ils ont besoin de plans signés par un architecte. Il faut alors reprendre tout le travail, car un architecte n’a pas le droit de signer un plan qui n’a pas été préparé par lui. C’est une perte de temps et d’argent qui aurait pu être évitée si le premier réflexe avait été d’appeler un architecte. L’association peut d’ailleurs vous aider à trouver un architecte en fonction de vos besoins et de votre projet.

Quels sont les avantages d’engager un architecte dans un projet de rénovation ?

L’architecte est le professionnel qui a la vision globale d’un bâtiment et qui pourra vous conseiller à toutes les étapes de votre projet, dès la phase de planification. Il va vous écouter, analyser vos besoins et vous faire des recommandations et des plans en fonction de votre budget et de la réglementation. Il vous conseillera également pour toutes les questions d’efficacité énergétique et d’optimisation de l’espace, et vous saurez si l’intervention d’un ingénieur ou d’autres spécialistes est nécessaire. Il pourra même vérifier que les travaux sont faits conformément aux plans. En plus, l’architecte a un code de déontologie et est obligé d’avoir une assurance professionnelle : vous avez donc des garanties supplémentaires en cas d’erreurs.

Le designer d’intérieur

Un designer qualifié doit posséder au minimum un DEC technique ou un baccalauréat en design d’intérieur ainsi que de l’expérience professionnelle afin de détenir les compétences nécessaires à la réalisation d’un projet d’aménagement. L’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec (APDIQ) offre des garanties au public en exigeant de ses membres de détenir un diplôme, de passer un examen nord-américain de qualification, de détenir des assurances responsabilité professionnelles et de faire de la formation continue, en plus de respecter les règlements de l’association tel le code de déontologie. Danielle Lamarre, directrice des communications de l’APDIQ, répond à nos questions.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE L’APDIQ

Danielle Lamarre, directrice des communications de l’APDIQ

Dans un projet de rénovation, qu’est-ce que le designer peut apporter de plus ?

Le bien-être de l’humain est au cœur du travail du designer d’intérieur, c’est donc votre bien-être qui compte, d’abord et avant tout. Il est là pour faire des choix judicieux avec vous, jusqu’à réduire votre niveau de stress, avec une gestion globale de projet. Le designer se préoccupera de la dynamique entre les pièces pour assurer une fluidité de circulation, d’interaction et la maximisation de l’utilisation de chacune des pièces. Cette dynamique tient aussi compte de l’accès à la lumière, des considérations acoustiques ainsi que ce qui est le plus tangible pour vous : comment vous vivez et utilisez les pièces.

Que diriez-vous à un client qui estime que c’est une « dépense » de consulter un designer d’intérieur ?

Le designer d’intérieur passe son temps à observer et analyser les comportements et les besoins des utilisateurs d’un environnement, c’est dans la nature de sa profession. Il est en mesure de mettre des mots et des explications précises sur ce que vous ressentez, mais que vous ne pouvez expliquer. Cela se traduit par des gestes concrets dans la conception d’un aménagement. Le designer vous posera une ribambelle de questions qui vous feront réellement réfléchir sur vos habitudes de vie et qui, finalement, vous feront voir les conditions existantes de votre habitat de façon objective, pour ensuite planifier un nouvel environnement qui répondra de façon plus adéquate à vos besoins.

Est-ce qu’un designer d’intérieur peut me proposer des plans pour un projet de rénovation ?

Le designer d’intérieur certifié APDIQ possède les compétences pour préparer les plans d’aménagement en vue d’une rénovation. Ces plans représentent la planification intérieure d’un bâtiment, de l’aménagement à la conception du mobilier construit. Toutefois, il est important de savoir que certains travaux touchant à l’enveloppe du bâtiment ou à la structure vont nécessiter la participation d’un architecte ou d’un ingénieur. La designer d’intérieur doit prévoir avec son client dans les phases initiales du projet si les rénovations nécessiteront la participation des collègues architecte, ingénieur ou arpenteur-géomètre.

La semaine prochaine, nous discuterons avec un ingénieur et un technologue en architecture.