Source ID:899807a3-3a3c-4bb0-a941-ac2a249b13d7; App Source:alfamedia

Changer d'intérieur étape par étape

Selon la designer Gabriela Sube Avalos, il est... (Photo fournie par Gabriela Sube Avalos)

Agrandir

Selon la designer Gabriela Sube Avalos, il est toujours important de se garder un coussin pour les imprévus lorsqu'on fait des rénovations.

Photo fournie par Gabriela Sube Avalos

Rénover sa propriété par étapes peut s'avérer une solution pratique, économique et moins laborieuse que de tout faire en une seule fois. Il reste à savoir par où commencer et comment planifier adéquatement la globalité des travaux.

« La première raison qui motive les gens à faire les rénovations par étapes est budgétaire. Rares sont ceux qui peuvent mettre 200 000 $ d'un coup », remarque la designer Gabriela Sube Avalos.

Pour elle, la première chose à faire est de savoir combien d'argent on veut mettre pour l'ensemble des travaux et de garder au moins 10 % en cas d'imprévu, voire jusqu'à 20 % si la maison nécessite des interventions majeures.

Aussi, on évite les « tant qu'à y être » qui finissent par laisser une note salée à force de s'additionner et empêchent même parfois de terminer des travaux importants.

La seconde raison vient du fait que l'on peut résider dans la partie qui n'est pas en travaux ; c'est plus pratique et plus économique que de se loger temporairement ailleurs, mais il faut se préparer à l'avance pour être certain de pouvoir habiter dans l'espace non rénové.

« Malgré tout, c'est mieux de prévoir un plan B comme se faire prêter un chalet pour éviter des frais d'hôtel. Si la maison compte une seule salle de bains, il faudra nécessairement trouver un hébergement le temps qu'elle soit refaite. On peut aussi partir en vacances à ce moment-là », poursuit-elle.

PLANIFIER L'ENSEMBLE DES TRAVAUX

Il est important de visualiser tous les travaux à réaliser avant de choisir par quelle partie on commence et de tout planifier sans précipitation, car chaque cas est différent. Gabriela Sube Avalos conseille d'ailleurs de vivre un an dans la maison avant de décider ce qu'on veut changer : « Ça permet de voir réellement quels sont les éléments irritants et les éléments essentiels à modifier.

On ne doit donc pas nécessairement faire ce qui nous déplaît le plus en premier. Par exemple, commencer par le plancher du salon, alors que les travailleurs devront le traverser quand il sera temps de refaire la cuisine, n'est pas le meilleur choix. En fait, en général, il vaut mieux rénover la partie la plus facile en premier, comme les chambres et le sous-sol, dans lequel on peut installer un coin cuisine de dépannage. Ce sont des endroits que l'on peut fermer pour s'isoler. On évite ainsi de trop subir les désagréments des travaux dans le reste de la maison. »

Mme Sube Avalos recommande également de prendre le temps de demander trois soumissions complètes et de magasiner à l'avance ; ça permet de profiter des rabais et d'acheter au fur et à mesure... à condition d'avoir l'espace pour stocker les achats.

Enfin, la designer souligne qu'il peut être démoralisant de rénover. « C'est moins lourd de le faire étape par étape, à condition de ne pas rester en chantier toute sa vie ! », souligne-t-elle.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer