Voici cinq recettes qui se sont distinguées parmi toutes celles des livres testés par nos journalistes. 

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Pad Kee Mao

Facile comme tout, même pour quelqu’un qui est plus à l’aise derrière le barbecue que devant les chaudrons. Je dois l’avouer, devant une recette un tantinet complexe, je manque cruellement de synchronisme. Mais rien à redire avec ce Pad Kee Mao, les gamins et la tendre moitié ont adoré, le plat était bien assaisonné et, puisqu’on a doublé la recette, il en est resté bien suffisamment pour les lunchs du lendemain !

Portions : 2

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 20 minutes

Ingrédients

• 1/4 de tasse (60 ml) d’huile végétale

• 1 tête de brocoli coupée en fleurons

• 1 poivron rouge émincé

• 3 oignons verts grossièrement émincés

• 450 g de tofu ferme, coupé en cubes

• 3/4 de tasse (180 ml) de bouillon de légumes

• 1/4 de tasse (60 ml) de ketchup

• 1/4 de tasse (60 ml) de sauce soya

• 1/4 de tasse (60 ml) de sirop d’érable

• 1/4 de c. à thé (1 ml) de piment rouge broyé ou 1/2 c. à thé (3 ml) de sauce sriracha

• 350 g de nouilles asiatiques cuites ou de spaghettis cuits

• Sel au goût

• Oignons verts émincés pour garnir

Préparation

1. Dans une grande poêle ou une casserole, à feu vif, faire revenir les légumes et le tofu dans l’huile de 5 à 10 minutes.

2. Ajouter le bouillon de légumes, le ketchup, la sauce soya, le sirop d’érable et le piment rouge broyé.

3. Ajouter les nouilles et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait réduit et soit onctueuse (si vous utilisez des spaghettis cuits, il serait préférable de les ajouter à la toute fin pour éviter de les cuire davantage). Rectifier l’assaisonnement au besoin.

4. Servir avec des oignons verts émincés en garniture.

Lait de maïs à la coriandre et popcorn au paprika

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Un plat tout simple avec une savoureuse surprise : le zeste de lime ! Je l’ai préparée un midi de fin de semaine, mais je la referais sans hésiter un soir de semaine tant elle est facile. Mes ados apprécieront encore quand je leur crierai « à la soupe ! » et qu’elles trouveront celle-là sur la table.

Portions : de 4 à 6

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 20 minutes

Ingrédients

• 2 tasses de maïs en grains, cuits

• 1 c. à soupe de beurre

• 2 tasses de lait

• 1 1/2 tasse de popcorn éclaté, salé

• 1 pincée de paprika

• 2 c. à soupe de coriandre fraîche, hachée

• 1 lime

• Sel et poivre du moulin

Préparation

1. Saler et poivrer le maïs en grains. Chauffer le beurre dans une grande casserole et faire revenir le maïs à feu vif pendant 2 à 3 minutes. Verser le lait et laisser mijoter à feu doux environ 15 minutes.

2. Au robot culinaire, mixer la préparation jusqu’à ce que la texture soit lisse et homogène. (Si l’appareil ne parvient pas à dissoudre complètement le maïs, la préparation sera tout aussi savoureuse.)

3. Verser le potage dans une soupière ou des assiettes creuses. Déposer un peu de popcorn à la surface du potage et saupoudrer de paprika.

4. Parsemer le popcorn de coriandre. À l’aide d’une petite râpe, râper le zeste de la lime au-dessus du potage.

Nouilles udon avec crevettes et ananas grillés

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Manger des ananas grillés égaie les soirs de novembre. Cette recette a plu à notre famille, pour laquelle je cuisine au quotidien avec mon conjoint. Tout le monde — enfants, ados et adultes — a aimé ce plat simple, savoureux en lunch le lendemain. Pour qu’il soit plus nutritif (mon dada), nous avons ajouté des poivrons et remplacé les nouilles udon par des soba.

Portions : 4

Préparation : 20 minutes

Cuisson : de 20 à 25 minutes

Ingrédients

• 1 ananas bien sucré, Gold de préférence

• 1 poivron rouge

• 1 poivron orange

• 1 filet d’huile de canola

• Poivre

• 1 sac de 3/4 de livre (340 g) de crevettes préparées, sauvages de préférence, décongelées

• 400 g de nouilles udon sèches ou 800 g, soit 4 paquets, de nouilles udon précuites

• 1 tasse (125 g) de fèves edamames écossées congelées

Pour la vinaigrette

• 1/4 de tasse (15 g) d’un mélange de menthe, de coriandre et de mélisse (facultative) fraîches

• 1/4 de tasse (60 ml) d’huile de canola

• 2 c. à soupe (30 ml) de sauce de poisson

• 2 c. à soupe (30 ml) de sauce tamari ou soya

• 2 c. à soupe (30 ml) de sirop d’érable

• 1 c. à soupe (15 ml) de gingembre frais râpé

• Le jus de 1 lime

• Poivre

• Sauce sriracha au goût

Préparation

1. Préchauffer le barbecue à 400 °F (200 °C)*.

2. Trancher les 2 extrémités de l’ananas et retirer la peau et les yeux. Couper ensuite chaque moitié en 3 quartiers et retirer le cœur de chacun. Couper les poivrons en 2, enlever le pédoncule et les graines, trancher à nouveau en 2 et déposer dans une assiette avec l’ananas. Verser un mince filet d’huile de canola, bien enrober et poivrer.

3. Sur le gril, cuire l’ananas de 8 à 10 minutes et les poivrons 5 minutes en les retournant à la mi-cuisson. Les quartiers doivent être caramélisés et un peu rôtis. Retirer du gril et réserver dans un grand bol.

4. Prendre des brochettes en métal ou en bois (préalablement trempées dans l’eau 10 minutes) et embrocher les crevettes. Les enduire d’un peu d’huile de canola et poivrer.

5. Cuire les brochettes de crevettes sur le gril environ 5 minutes en les retournant à la mi-cuisson, ou jusqu’à ce qu’elles soient toutes roses. Retirer les crevettes des broches et les mettre dans le même bol que l’ananas et le poivron. Réserver au réfrigérateur.

6. Remplir une grande casserole d’eau, saler et porter à ébullition. Pour les nouilles sèches, les mettre dans l’eau, la ramener à ébullition et cuire 6 minutes. Ajouter les fèves edamames et poursuivre la cuisson 6 minutes. Si les nouilles sont précuites, mettre d’abord les fèves edamames dans l’eau bouillante, les cuire 5 minutes, puis ajouter les nouilles précuites pour les réchauffer, soit environ 1 minute.

7. Égoutter les nouilles et les passer sous l’eau froide en brassant.

8. Préparer la vinaigrette. Hacher la menthe, la coriandre et la mélisse. Dans un bol, fouetter tous les ingrédients de la vinaigrette.

9. Couper les ananas en petits morceaux et les poivrons en fines lanières et remettre le tout dans le bol. Incorporer les nouilles udon et les fèves edamames et mélanger. Verser la vinaigrette et mélanger à nouveau. Ce plat se sert chaud ou froid.

*Note

Pour ne pas utiliser le barbecue, nous avons fait griller l’ananas et les poivrons sous le gril du four. Nous avons aussi choisi des crevettes nordiques déjà cuites, au lieu de faire griller des brochettes de crevettes.

Soupe ramen au cari rouge

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Silvia Galipeau Silvia Galipeau
La Presse

Pour être totalement franche, je faisais déjà cette recette bien avant qu’elle ne soit publiée dans un livre. Par un dimanche triste et gris de l’an passé, je suis tombée sur le site de Jean-Philippe, dont je ne suis à ce jour pas encore tout à fait ressortie. Que ce soit en famille (recomposée de huit, oui, huit bouches affamées à nourrir !) ou en amoureux en quête de bonne bouffe, ses recettes ne m’ont jamais, mais jamais déçue. Je refais aussi cette savoureuse soupe ramen régulièrement, en ajustant les épices selon le nombre d’enfants à table, et en doublant la quantité de bouillon requise. Parce que ça réchauffe, ça nourrit, bref, ça requinque son dimanche !

Portions : 2

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 25 minutes

Ingrédients

• 3 bok choys coupés en quatre

• 2 c. à soupe d’huile végétale

• 2 échalotes françaises hachées

• 2 c. à soupe de gingembre frais haché

• 2 gousses d’ail hachées

• 1/2 poivron rouge émincé

• 1 tasse de shiitakés émincés

• 3 tasses de chou de Savoie émincé

• 2 c. à soupe de pâte de cari rouge (ou plus, si vous êtes entre amateurs de piment !)

• 1 c. à soupe de sucre de canne

• 1 grosse boîte de conserve de lait de coco

• 1 tasse de bouillon de légumes (ou plus, au goût et à l’appétit. N’hésitez pas non plus à substituer ici votre bouillon de poulet maison si vous en avez !)

• 3 tasses de nouilles ramen réhydratées (ou n’importe quelles nouilles asiatiques que vous avez sous la main)

• 200 g de tofu ferme (ou mou !) coupé en petits dés

• Sel (et poivre !) au goût

Préparation

1. Cuire les bok choys dans l’eau bouillante 3 minutes. Égoutter et réserver.

2. Dans une casserole, à feu moyen, faire revenir les échalotes, le gingembre, l’ail, le poivron, les shiitakés et le chou dans l’huile en remuant régulièrement jusqu’à ce qu’ils soient tendres, environ 10 minutes.

3. Ajouter la pâte de cari, le sucre de canne, le lait de coco et le bouillon de légumes, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter doucement environ 10 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient cuits.

4. Ajouter les nouilles ramen, le tofu et les bok choys pour les réchauffer. Saler si nécessaire.

5. Ajuster l’assaisonnement et servir immédiatement (avec, pourquoi pas, pour décorer : un extra d’oignons verts, de la coriandre ou encore quelques arachides grillées émiettées…).

Pennonis au poulet et aux olives

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Éric Clément Éric Clément
La Presse

J’ai toujours adoré cuisiner ! Tout a commencé quand ma mère (lyonnaise) m’a offert un recueil de ses recettes, écrites à la main, pour mes 18 ans. Préparer un repas, c’est dire « je t’aime » à ses proches… avec des saveurs, des parfums et un bon verre de vin pour se souhaiter bonne santé ! Les pennonis au poulet et aux olives d’Alex Diaz m’ont conquis. C’est un mets aux saveurs généreuses de la Méditerranée. La tomate, l’ail, le fenouil, l’origan, les olives noires et vertes, le piment fort, le paprika et l’huile d’olive… un mélange qui éclate littéralement en bouche.

Portions : 4

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 30 minutes

Ingrédients

• 450 g (1 lb) de pennonis

• 4 hauts de cuisse de poulet désossés, sans la peau, coupés en lanières

• 5 ml (1 c. à thé) de graines de fenouil

• 5 ml (1 c. à thé) d’origan séché

• 5 ml (1 c. à thé) de paprika

• 1 pincée de flocons de piment fort

• 60 ml (1/4 de tasse) d’huile d’olive

• 2 gousses d’ail écrasées

• 2 poivrons de couleur coupés en quartiers

• 250 ml (1 tasse) d’olives noires ou vertes dénoyautées

• 1/2 oignon blanc émincé

• 125 ml (1/2 tasse) de vin blanc

• 250 ml (1 tasse) de bouillon de poulet

• 625 ml (2 1/2 tasses) de sauce tomate au basilic du commerce (comme celle de Stefano Faita)

• 250 ml (1 tasse) de fromage mozzarella râpé (pour une version gratinée)

Préparation

1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Placer la grille au centre du four.

2. Dans une grande casserole d’eau bouillante salée, cuire les pâtes selon les instructions sur l’emballage.

Pendant ce temps :

3. Dans un bol, mélanger le poulet, le fenouil, l’origan, le paprika et les flocons de piment.

4. Dans un grand poêlon, à feu moyen, chauffer l’huile d’olive. Faire revenir l’ail quelques secondes. Ajouter le poulet et cuire environ 3 minutes de chaque côté ou jusqu’à ce que le poulet soit doré. Retirer le poulet du poêlon et réserver.

5. Dans le même poêlon, cuire les poivrons, les olives et l’oignon 5 minutes, en remuant à l’occasion. Retirer le mélange du poêlon et réserver.

6. Déglacer le poêlon avec le vin blanc. Ajouter le bouillon de poulet et laisser réduire de moitié.

7. Verser la sauce tomate et porter à ébullition. Fermer le feu et ajouter les pâtes égouttées, le poulet et le mélange de poivrons et d’olives. Bien mélanger.

8. Verser les pâtes dans un plat allant au four. Cuire au four 15 minutes. Pour une version gratinée, garnir de mozzarella avant d’enfourner.