La cheffe du Parti vert, Annamie Paul, n’a pas réussi à se faire élire dans Toronto-Centre, après sa troisième tentative dans ce bastion libéral.

Janie Gosselin
Janie Gosselin La Presse

Elle a pris la parole un peu après minuit et a remercié les candidats du Parti vert. « Je sais que ça prend beaucoup de passion, de sacrifices », a-t-elle dit.

Elle a aussi félicité l’ancienne cheffe de la formation, Elizabeth May, en avance dans sa circonscription de l’île de Vancouver, et Mike Morrice, en tête à Kitchener-Centre, en Ontario. Ce candidat vert est arrivé deuxième en 2019, derrière le libéral Raj Saini, qui a abandonné la course en raison d’allégations de comportement inapproprié à caractère sexuel.

Le Parti vert n’a pas réussi à obtenir des candidats dans chaque circonscription du pays, n’étant présent que dans environ les deux tiers d’entre eux.

Le leadership d’Annamie Paul avait été remis en question par des membres de la formation au cours des derniers mois. Elle avait réussi à éviter un vote de défiance en juillet dernier.

Elle était à la tête de la formation politique depuis moins d’un an.

Mme Paul a terminé en quatrième position dans la circonscription, selon les résultats préliminaires.