(WINNIPEG) Le chef conservateur Andrew Scheer devrait aider les sinistrés des Premières Nations évacués d'urgence au Manitoba au lieu d'y faire campagne, selon des personnes forcées de quitter leur communauté.

Catherine Lévesque
LA PRESSE CANADIENNE

M. Scheer doit tenir une conférence de presse à Winnipeg, lundi, avant de faire campagne avec certains de ses candidats dans la région.

Or, le Manitoba fait face à un état d'urgence en raison d'une tempête de neige qui s'est abattue sur la province et qui a causé des pannes d'électricité majeures. Plusieurs membres des Premières Nations ont été contraints de quitter leur communauté.

Des douzaines de sinistrés de la Première Nation du lac Manitoba étaient assis à l'hôtel où la conférence de presse de M. Scheer devait avoir lieu lundi après-midi.

L'une d'entre elles, Margaret Missyabit, a estimé que M. Scheer aurait dû s'abstenir de faire campagne. Elle pense qu'il devrait aider les personnes dans sa situation plutôt que de tenter de récolter des votes. "Non, je ne pense pas (que c'est approprié de faire campagne). Il devrait être en train de nous aider", a-t-elle dit.

Au moment où La Presse canadienne s'est entretenue avec elle, Mme Missyabit attendait la venue d'un autre autobus de la réserve qui viendrait transporter les sinistrés, dont de nombreux enfants et de très jeunes bébés, vers un autre hôtel.

"On est trimballés à gauche et à droite. C'est très frustrant (...) On n'est pas des animaux", s'est désolée la mère de famille. "C'est ridicule. La majorité d'entre nous n'a même pas de vêtements de rechange", a ajouté son fils, Edward Prince.

Plus tôt en journée, sur Twitter, M. Scheer a écrit que ses "pensées vont à toutes les familles affectées par les tempêtes de neige au Manitoba".

"Le Parti conservateur du Canada est engagé à s'assurer que les communautés autochtones disposent des infrastructures énergétiques nécessaires pour maintenir les services essentiels", a-t-il ajouté.

On estime que près de 10 000 personnes sont privées de courant dans la province. Hydro Manitoba a prévenu qu'il pourrait falloir de 7 à 10 jours pour rétablir l'électricité sur tout le territoire.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, avait prévu se rendre à Winnipeg pour faire campagne, mais il a décidé d'annuler ses plans en raison de l'état d'urgence.

Il n'a pas voulu pour autant critiquer M. Scheer ni les autres partis qui décideraient tout de même de faire campagne dans la province dans les prochains jours.

"C'est à eux de répondre à cette question. Mais je peux dire pour moi, j'ai pris la décision parce que je pense que ce ne n'est pas le moment d'y aller à cause de la situation", a affirmé M. Singh.