Les Québécois sont allés moins souvent au cinéma cet été. Selon des chiffres fournis par la firme Cinéac, les recettes de l'ensemble des salles de cinéma et des ciné-parcs du Québec ont atteint 70 845 425$.

Mis à jour le 17 sept. 2014
Marc-André Lussier LA PRESSE

Il s'agit d'une baisse significative de 15,7% par rapport au box-office estival de l'an dernier (83 816 808$).

Seul fait encourageant, les parts de marché du cinéma québécois et international ont légèrement augmenté, au détriment du cinéma américain, lequel accuse une baisse d'environ 8% (83,7% plutôt que 91,6% l'an dernier).

Ainsi, le succès de 1987 (Ricardo Trogi) a permis au cinéma québécois d'arracher 5,8% des parts de marché, comparativement à 5,6% l'an dernier.

Les films français ont de leur côté occupé 9,1% du marché, grâce notamment à deux titres à succès: Lucy, une production française réalisée par Luc Besson, et Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? Cette comédie de Philippe de Chauveron, dont les têtes d'affiche sont Christian Clavier et Chantal Lauby, a maintenant cumulé des recettes de plus de 1,1 million de dollars.