Arrivant dans le sud de la France pour tourner un film hollywoodien sous la direction d’un réalisateur québécois, Gérard Lanvin tombe sur l’un de ses plus grands admirateurs. Qui s’incruste beaucoup trop dans sa vie…

Publié le 12 août
Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

Peut-être est-ce à cause de la formidable série Dix pour cent (Appelez mon agent), où des vedettes manient l’autodérision en interprétant leur propre rôle dans des histoires parfois abracadabrantes. Peut-être est-ce aussi le fait qu’on ne compte plus les comédies misant sur des tandems inattendus, à commencer par les deux que Philippe Guillard cite lui-même en référence : L’emmerdeur (Édouard Molinaro) et Le boulet (Alain Berbérian et Frédéric Forestier).

Peut-être que la façon dont Nicolas Cage a montré récemment comment un acteur peut jouer de sa propre image – dans The Unbearable Weight of Massive Talent (Tom Gormican) – y est également pour quelque chose. Ou est-ce tout simplement parce que l’humour voyage parfois mal ? Toujours est-il que ce J’adore ce que vous faites tombe souvent à plat, malgré ses bonnes intentions.

Visiblement, cette comédie est conçue pour mettre principalement en valeur le talent d’Artus, qui tient ici son premier grand rôle au cinéma. L’humoriste incarne Momo, un réparateur de piscine appelé à travailler à la villa occupée par Gérard Lanvin pendant le tournage d’un drame de guerre américain, dont une partie de l’intrigue est campée en France.

Grand admirateur de l’acteur et nostalgique d’une époque où ce dernier était la vedette de films d’action, Momo a tellement de mal à contenir son enthousiasme qu’il devient sans le vouloir un emmerdeur de calibre olympique auprès de son idole. L’ennui, c’est que les situations dans lesquelles les personnages sont plongés ne sont pas très drôles, pas plus que les dialogues qu’on leur a mis en bouche. Et le récit est très prévisible.

La présence d’Antoine Bertrand dans le rôle d’un réalisateur québécois appelé à la rescousse par le grand studio hollywoodien provoque évidemment son lot de quiproquos, mais cet aspect ne dépasse guère le niveau de la caricature non plus.

Bref, il manque à ce long métrage, écrit et réalisé par Philippe Guillard (Le fils à Jo), ce supplément d’inspiration qui aurait pu vraiment lui permettre de faire sa marque.

J’adore ce que vous faites

Comédie

J’adore ce que vous faites

Philippe Guillard

Avec Gérard Lanvin, Artus, Antoine Bertrand

1 h 37
En salle

5/10