Afin d’obtenir des fonds de recherche pour ses études scientifiques, une spécialiste de civilisations anciennes, célibataire, accepte d’accueillir chez elle un robot humanoïde programmé pour correspondre à sa propre définition de l’homme idéal.

Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

Lancée il y a quelques mois au festival de Berlin, cette comédie romantique a valu à l’actrice allemande Maren Eggert le prix d’interprétation féminine. Réalisé par Maria Schrader, aussi connue comme actrice (elle a été révélée au public international grâce à Aimée et Jaguar), L’homme idéal (Ich bin dein Mensch) est une adaptation d’une nouvelle d’Emma Braslavsky, inspirée par les avancées technologiques qui s’immiscent désormais aussi dans nos vies sentimentales.

À cet égard, le fait que l’expertise de l’héroïne de cette histoire se situe dans l’anthropologie et les civilisations anciennes n’est certes pas innocent. Pour un laboratoire spécialisé dans la fabrication de robots humanoïdes spécialement conçus pour devenir des partenaires de vie idéaux, Alma est surtout désignée parfaite candidate pour se prêter à une nouvelle expérience. Après avoir passé une batterie de tests en tous genres, cette dernière accepte ainsi — à contrecœur – d’accueillir pendant trois semaines chez elle Tom (Dan Stevens, de la série Downton Abbey), un robot qui s’exprime même avec ce petit accent anglais qu’elle apprécie inconsciemment.

De nature farouchement indépendante, Alma aura évidemment du mal à supporter la présence de cet homme trop parfait aux émotions préfabriquées, prêt à sortir de son disque dur la moindre formule apparemment appropriée pour chaque situation, quitte à recourir aux pires clichés romantiques. « Tes yeux sont comme des lacs de montagne dans lesquels je pourrais me noyer. » Ouais. Ouf.

En résulte une comédie légère et charmante, laquelle emprunte les codes habituels du genre sans toutefois verser dans le sentimentalisme attendu. Grâce aussi à un dénouement plus ambigu, le récit évite de se complaire dans des réponses toutes faites et n’emprunte aucune position morale. Voilà une belle qualité.

L’homme idéal (I’m Your Man est le titre international) représentera l’Allemagne aux Oscars dans la catégorie du meilleur film international. Il est à l’affiche en salle en version originale allemande avec sous-titres français.

Consultez l’horaire du film
L’homme idéal

Comédie romantique

L’homme idéal

Maria Schrader

Avec Maren Eggert, Dan Stevens, Sandra Hüller

1 h 45