Refusée à l’Université Stanford, mais acceptée à Berkeley, Lara Jean (Lana Condor) 17 ans, doit composer avec le fait qu’elle vivra à une heure de route de son amoureux Peter (Noah Centineo). Mais lorsqu’elle découvre le campus de NYU, au cœur de Manhattan, son cœur flanche. L’amour survivra-t-il à un tel éloignement ?

Publié le 12 févr. 2021
André Duchesne
André Duchesne La Presse

Ce long métrage coloré et au contenu digne d’un reportage touristique commandité constitue le troisième opus d’une série de films consacrés aux amours d’une adolescente de l’Oregon. Il s’inscrit ni plus ni moins dans la vague des teen movies américains du genre High School Musical et autres The Duff. S’en distingue-t-il d’une façon particulière ? Oui et non.

Non, parce que le spectateur retrouvera ici les ingrédients d’une recette archi-connue de l’ado vivant dans la ouate, devant composer avec la cadette toujours dans ses pattes, passant son temps à texter et à jaser sur FaceTime avec ses amis, dont le père veuf se remarie au cours d’une noce dite simple et pourtant fastueuse, préparant son bal entre deux petites chicanes. Tout cela nous conduit vers une fin heureuse et aussi sucrée que le crémage d’un cupcake.

Oui, parce que les artisans ont mis le paquet pour nous en faire voir de toutes les couleurs dans les villes de Séoul et de New York, mises en valeur sous tous leurs angles. Tellement, en fait, qu’on dirait que la côte ouest des États-Unis nous donne l’impression d’être un endroit plat et sans intérêt. Si vous avez la nostalgie du voyage ces temps-ci, ce long métrage vous égratignera le cœur.

Anecdote : le film fait aussi un clin d’œil à The Big Lebowski, des frères Coen.

PHOTO FOURNIE PAR NETFLIX

To All the Boys : Always and Forever, de Michael Fimognari

Si l’aspect visuel est chargé et clinquant, l’interprétation est sans relief particulier. Le scénario a quand même le souffle nécessaire pour bien faire passer de l’écran au spectateur le sentiment de perte qui accompagne le passage à l’âge adulte, l’indécision caractéristique de cet âge, mais aussi l’importance de ne pas se mentir. Ce que choisira Lana Jean.

Sur Netflix.

★★★

COMÉDIE ROMANTIQUE. To All the Boys : Always and Forever. Michael Fimognari. Avec Lana Condor, Noah Centineo, Madeleine Arthur. 1 h 55.