Zach Sobiech, atteint d’un cancer, a vécu intensément les derniers mois de sa trop courte vie, entouré de sa famille et de ses amis. Par l’entremise de la chanson Clouds, qu’il a composée pour dire adieu aux siens, il a transmis un message d’espoir qui a résonné partout dans le monde.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

On ne peut que penser à Terry Fox en découvrant le parcours inspirant de Zach Sobiech, aux prises avec le même type de cancer osseux, l’ostéosarcome, qui désirait lui aussi recueillir des fonds pour faire avancer la recherche sur le cancer. Le réalisateur Justin Baldoni connaissait personnellement le jeune homme, qui est mort le 20 mai 2013, un peu plus de deux semaines après son 18e anniversaire.

Le film est inspiré du livre Fly a Little Higher – How God Answered a Mom’s Small Prayer in a Big Way, que Laura Sobiech, la mère de Zach, a eu le courage d’écrire. Le réalisateur a fait le pari de présenter le point de vue du jeune homme, en intégrant certaines informations glanées en parlant à des proches. Or, l’importance accordée à certaines anecdotes personnelles se fait au détriment de la reconnaissance du soutien accordé par divers membres de la communauté. Cet appui a notamment rendu possible un voyage à Lourdes et permis l’enregistrement de la fameuse chanson Clouds, dans le contexte d’un radiothon pour déjouer le cancer.

Justin Baldoni omet aussi de mentionner le rôle qu’il a lui-même joué pour permettre à Zach de conduire l’auto de ses rêves pendant une semaine, lors du tournage d’une émission de la série documentaire télévisée My Last Days, dont il a produit 22 épisodes. Privées de leur contexte, plusieurs expériences marquantes perdent tout leur sens.

Dans cette coproduction (entre autres) de Wayfarer Studios et Warner Bros. Pictures tournée à Montréal il y a un an, Fin Argus interprète avec justesse le rôle de Zach, déterminé à profiter des derniers mois de sa vie pour laisser une trace indélébile. Il est notamment entouré de sa mère Laura (Neve Campbell), de Sammy, son amie de toujours qui chante avec lui (Sabrina Carpenter), de son amie de cœur Amy (Madison Iseman), de son frère, de ses deux sœurs, de son père et de ses amis. Mais l’émotion ne passe pas.

IMAGE FOURNIE PAR DISNEY+

Clouds, de Justin Baldoni

Pourtant, Justin Baldoni a visé juste lorsqu’il a réalisé Five Feet Apart (À deux mètres de toi), portant un regard sans complaisance et émouvant sur les difficultés que traversent deux jeunes amoureux atteints de fibrose kystique. Il était peut-être trop près de Zach, à qui il a promis de raconter son histoire et de s’assurer que sa chanson Clouds continue d’être entendue pour amasser des dons. Jusqu’à présent, le fonds de recherche sur l’ostéosarcome de Zach Sobiech a amassé plus de 2,2 millions. Le film a le mérite de soulever l’intérêt pour en savoir davantage.

Clouds est présenté sur Disney+.

★★½

Clouds (v. f. Clouds). Drame biographique de Justin Baldoni. Avec Fin Argus, Neve Campbell, Sabrina Carpenter.