Un gorille nommé Ivan vit en captivité depuis plus de 20 ans dans un centre commercial, entouré de ses bons amis. Il ne se pose pas trop de questions, jusqu’à ce qu’un éléphanteau réveille de vieux souvenirs et l’amène à faire une promesse qu’il voudra tenir.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Dès les premières images, l’imposant gorille Ivan prend la parole et présente l’étrange univers qui est le sien. La table est mise pour le reste du film, où de sympathiques animaux tiennent la vedette et s’encouragent, unis par la même nécessité de se produire en spectacle sous un chapiteau, ancré le long d’une autoroute.

Le film est basé sur le livre The One and Only Ivan, de l’auteure américaine Katherine Applegate, qui s’est elle-même inspirée d’une histoire vraie, qui a connu son dénouement dans les années 90. Elle a remporté la Médaille Newbery, en 2013, pour son roman destiné à un jeune public. La réalisatrice Thea Sharrock (Me Before You) donne vie aux divers personnages avec beaucoup de sensibilité et un grand respect pour l’œuvre originale. Ceux et celles qui ont lu et adoré le livre seront ravis. Ceux et celles qui découvriront la vie peu ordinaire du gorille, qui signait ses œuvres avec son pouce, seront touchés par sa loyauté et émus par son destin.

Le long métrage est à la fois touchant et drôle. Le gorille Ivan (à qui Sam Rockwell prête sa voix) a établi une belle complicité avec les autres membres de la ménagerie, qui comprend entre autres une sage éléphante (Angelina Jolie), une caniche coquette (Helen Mirren) et une poule avec du style (Chaka Khan). Il ressent malgré tout de l’affection pour le propriétaire du cirque, Mack (Bryan Cranston), qui est plein de bonne volonté. La jeune Ariana Greenblatt, sous les traits de Julia, la fille du concierge qui inspire le primate, est adorable, tout comme l’éléphanteau Ruby, qui conquiert le cœur d’Ivan. Le chien errant Bob, interprété avec justesse par Danny DeVito, apporte quant à lui une touche d’humour, qui allège à tout coup l’atmosphère.

Il faut parler du travail de l’équipe d’animation par ordinateur de MPC (Moving Picture Company), qui a relevé le défi et a réussi à trouver un juste équilibre pour rendre les animaux crédibles. Ce n’est pas évident. Mais cette fois-ci, quand on croise le regard d’Ivan, on y croit. Et on espère de tout cœur qu’il goûtera enfin à la liberté.

The One and Only Ivan est offert sur Disney+ à compter du 21 août.

IMAGE FOURNIE PAR DISNEY

The One and Only Ivan, de Thea Sharrock

★★★★

The One and Only Ivan (V. F. Le seul et unique Ivan). Film familial de Thea Sharrock. Avec les voix de Sam Rockwell, Danny DeVito, Angelina Jolie. 1 h 34.

> Consultez le site de Disney+