À l’occasion d’une émission spéciale de Noël d’une téléréalité d’aventure, l’animateur Léo Poli emmène quatre vedettes françaises à la découverte de la tribu la plus isolée d’Afrique du Sud. Cette rencontre se traduit par une série de quiproquos. Le film est une parodie de l’émission Rendez-vous en terre inconnue.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

D’aucuns ont entendu cette blague éculée qui roule dans les cours d’écoles primaires depuis des décennies. Au milieu du désert, un homme est piqué par une bestiole venimeuse dans une partie de son anatomie. Un de ses compagnons doit sucer la plaie (insérer un rire gras ici) pour lui sauver la vie. Mais personne ne veut le faire.

Eh bien… félicitations aux scénaristes de Rendez-vous chez les Malawas qui, frappés par la grâce, ont inséré cette blague dans leur film. À tout le moins, ils ont eu la décence de faire en sorte que leur victime soit piquée au gros orteil et non à un endroit plus intime.

Tout ça pour dire que ce passage consternant est à l’image de cette comédie pratiquement insipide de bout en bout, jamais subtile et dans laquelle les comédiens surjouent sans aucune gêne apparente.

Le scénario insiste beaucoup sur l’incompréhension entre les peuples. Mais dans le contexte actuel, il y a de quoi se demander pourquoi on nous propose un film tapissé de blagues qui donnent le malaise. Parce que pour les invités de l’émission, les Malawas ne peuvent qu’être des barbares avec leurs coiffures en forme d’ananas, leurs vêtements de style rideau de douche et leurs habitudes alimentaires proches du cannibalisme.

IMAGE FOURNIE PAR TVA FILMS

Rendez-vous chez les Malawas, de James Huth

À défaut de rire, on se laissera happer par la beauté des paysages de l’Afrique du Sud. Il y a aussi un joli clip avec la star du foot Kevin (Michaël Youn) à la toute fin de cette histoire au ton complètement dépassé.

Rendez-vous chez les Malawas est proposé en vidéo sur demande et sur AppleTV.

★★

Rendez-vous chez les Malawas. Comédie de James Huth. Avec Christian Clavier, Michaël Youn et Sylvie Testud. 1 h 33.