Un inspecteur de New York enquête sur une série de meurtres atroces touchant des couples européens. Le meurtrier envoie des cartes postales aléatoirement à des journalistes locaux, chacune annonçant le prochain crime.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Révélé il y a presque 20 ans grâce à No Man’s Land, qui lui a valu l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, le cinéaste bosniaque Danis Tanovic déploie habituellement son talent dans les films dont il écrit lui-même le scénario. La femme du ferrailleur et Mort à Sarajevo ont en outre été primés au festival de Berlin en 2013 et en 2016.

The Postcard Killings est l’adaptation cinématographique du roman best-seller de James Patterson et Liza Marklund. Le scénario est écrit à 10 mains, mais sans celles de Tanovic. Et ça paraît. Ce thriller, sorte d’ersatz de Seven, est en effet réalisé de façon impersonnelle et emprunte même parfois des allures d’un téléfilm anonyme. Étrangement, il émane de l’ensemble bien peu de frissons, malgré le caractère hautement intime et personnel de l’histoire dans laquelle est impliqué un enquêteur new-yorkais.

IMAGE FOURNIE PAR VVS FILMS

Affiche du film The Postcard Killings

Interprété par Jeffrey Dean Morgan (The Walking Dead), ce personnage relève d’ailleurs du cliché attendu. Se retrouvant dans quelques villes européennes pour mener son enquête, le détective américain méprise du haut de son arrogance ses collègues d’outre-Atlantique qui, d’évidence, sont à ses yeux des incapables.

L’écueil le plus grave réside toutefois dans le fait que les cinq scénaristes, pas plus que le cinéaste, n’ont pu parvenir à rendre justice au suspense contenu dans cette histoire. En résulte un film fade et sans grande personnalité, qu’on oubliera très vite.

The Postcard Killings est offert en vidéo sur demande.

★★

Thriller. The Postcard Killings, de Danis Tanovic. Avec Jeffrey Dean Morgan, Famke Janssen, Cush Jumbo. 1 h 44.