Dans un futur proche, un voleur de banque participe à un complot pour commettre un dernier braquage avant l’instauration par le gouvernement américain d’un nouveau programme visant à empêcher les citoyens d’agir quand une intention malveillante se manifeste dans leur cerveau.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Olivier Megaton fut l’un des protégés de Luc Besson. Même si le réalisateur du Grand Bleu n’est impliqué d’aucune façon dans cette production entièrement américaine, The Last Days of American Crime se situe néanmoins dans la foulée de films à la Taken et à la Transporter, dont Megaton a d’ailleurs signé la réalisation de quelques suites. C’est dire qu’il ne faudrait pas attendre de cette production de Netflix autre chose qu’un film d’action un peu vide de sens, dont l’unique raison d’être est de procurer les frissons d’usage.

Même si ce film, inutilement trop long, est inspiré d’une bande dessinée que Rick Remender et Greg Tocchini ont publiée il y a 10 ans, et même s’il a été tourné bien avant les évènements ayant provoqué les manifestations récentes partout dans le monde, il y a quand même lieu de s’interroger sur la pertinence pour Netflix de lancer ce film maintenant. The Last Days of American Crime évoque en effet nonchalamment la tentation d’un gouvernement à verser dans l’autoritarisme étatique pour neutraliser des casseurs. Ce film d’action aborde aussi de façon très frivole des cas d’abus de pouvoir, simplement dans le but d’offrir de la violence en spectacle.

IMAGE FOURNIE PAR NETFLIX

Affiche du film The Last Days of American Crime

Surtout, le scénario de Karl Gajdusek (Oblivion) n’a ni queue ni tête. On semble seulement vouloir combler les espaces entre les scènes d’agressions, de courses de voitures et d’explosions. Le dernier acte, qui se déroule au Canada, « Land of Freedom » (c’est ce qui est inscrit sur une banderole à l’entrée du pont Ambassador), est carrément risible.

Cela dit, il convient de souligner que, même s’il obtient la cote de 0 % sur l’agrégateur Rotten Tomatoes (avec 21 critiques recensées), The Last Days of American Crime a trôné au sommet des longs métrages les plus populaires de Netflix un peu partout dans le monde au cours de la dernière semaine.

★½

Thriller. The Last Days of American Crime , de Olivier Megaton. Avec Édgar Ramírez, Michael C. Pitt, Anna Brewster. 2 h 28.