L'histoire: À la mort de son père, propriétaire d'un restaurant de ramen, Masato quitte le Japon pour Singapour afin de démystifier ses racines. Sur place, tout en s'initiant aux arts de la cuisine, il ira de découverte en découverte.

ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Oscillant entre drame familial, exploration culinaire et parcours romantique, Ramen Shop est un long métrage qui ratisse large sans s'imposer un genre précis. Ce qui n'en fait pas une mauvaise oeuvre pour autant. C'est doux, gentil, mignon, lent. C'est évidemment rempli de couleurs, de saveurs et d'odeurs. Par contre, on ne criera pas au génie.

L'histoire est centrée autour de Masato (Takumi Saitoh) qui, entouré de personnages secondaires forts, une des qualités de l'oeuvre, trouvera une forme de rédemption et même l'amour, en remontant à la source de la rencontre de ses parents. Comme deux époques sont ici explorées, la mise en scène compte quelques flash-back.

Le réalisateur parvient à faire dialoguer les deux époques de façon astucieuse en utilisant de vieilles photos de Singapour que Masato découvre dans les souvenirs de son père et qu'il utilise durant son voyage initiatique dans la cité-État.

L'autre lien permettant de faire le pont entre le passé et le présent est la cuisine, notamment de ramen aux côtes de porc. Toutes ces scènes de cuisine ont leur charme. Les bruits et les images d'eau bouillant dans de vieux chaudrons immenses, de légumes tranchés en gros plan, de feuilles d'épices craquant sous les mains mettent l'eau à la bouche.

Malheureusement, à plusieurs reprises, le réalisateur appuie un peu trop fort sur le bouton du mélo, notamment avec l'usage d'une trame sonore vieillotte. Certains passages s'étirent indûment ou sont, comme la scène finale, mièvres.

Le film explore aussi les vieilles rancoeurs de certains Singapouriens envers l'occupation japonaise de la Seconde Guerre mondiale. Ça commence à faire beaucoup de thèmes à explorer dans une histoire de 90 minutes. Un peu comme s'il y avait trop d'ingrédients...

* * *

Ramen Shop. Drame d'Eric Khoo. Avec Takumi Saitoh, Seiko Matsuda, Mark Lee. 1h30.

> Consultez l'horaire du film

Image fournie par MK2 | MILE END

Ramen Shop