Source ID:6e78ce815e633cb5a7b319bcef44228f; App Source:StoryBuilder

The Great Buster - A Celebration: classique, mais instructif ***

Extrait du film How to Be a Detective... (Photo fournie par MK2 | MILE END)

Agrandir

Extrait du film How to Be a Detective de 1924, dans lequel on voit Buster Keaton.

Photo fournie par MK2 | MILE END

L'histoire: À partir d'entrevues, d'images fixes et de nombreux passages tirés de ses films, tant muets que parlants, ce long métrage documentaire retrace la carrière et la vie personnelle de Buster Keaton, cinéaste et acteur qui a marqué l'histoire du cinéma américain vers la fin de la période du muet.

Accoler l'épithète de «célébration» au nom du cinéaste Buster Keaton dans le titre de ce long métrage documentaire est tout à fait judicieux. Car c'est bien célébrer un des grands du cinéma américain qu'a voulu faire le réalisateur Peter Bogdanovich.

Célébrer dans le sens de lui dérouler un tapis rouge étoilé où de nombreux amis, admirateurs, comédiens, humoristes viennent témoigner du génie, du talent ou encore du sens du timing de l'acteur et comédien dont le génie s'est malheureusement peu à peu éteint avec l'arrivée du cinéma parlant.

Et on dit bien célébrer, commémorer, plus que réhabiliter. Car Buster Keaton n'a besoin de personne pour rester en haut de l'affiche, comme dit la chanson.

Les nombreux passages de ses films présentés dans le documentaire rappellent combien il a été inventif, combien ses mises en scène et ses cascades réussissent encore aujourd'hui à nous faire rire.

En fait, on ne met pas de temps à constater que les extraits de films de Keaton sont supérieurs au documentaire lui-même.

The Great Buster - A Celebration... (Photo fournie par MK2 | MILE END) - image 2.0

Agrandir

The Great Buster - A Celebration

Photo fournie par MK2 | MILE END

Sans eux, le film de M. Bogdanovich serait une succession sans relief de témoignages, certes chaleureux, mais platement rendus par des personnes s'adressant à un interlocuteur invisible comme dans une publicité de savon.

Quant au montage, il est encore là très prévisible. Avec de vieilles photos, des coupures de journaux, des témoignages et, encore une fois, des extraits de films, Peter Bogdanovich propose une histoire chronologique de la vie de Keaton, mort le 1er février 1966.

Une seule variable dans cette construction, les films qui sont considérés comme les meilleurs de Keaton, Le mécano de la «General», L'opérateur, Le metteur en scène, sont traités dans la section finale.

En dépit de ces faiblesses, le film constitue une excellence base pour s'initier à l'univers déjanté de Buster Keaton et connaître l'histoire de sa vie, avec ses hauts et ses nombreux bas.

* * *

The Great Buster - A Celebration (V. F.: Buster Keaton: Une célébration). Documentaire de Peter Bogdanovich. Avec Bill Hader, Dick Van Dyke, Mel Brooks. 1h42.

> Consultez l'horaire du film




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer