L'histoire: Alors qu'elle s'apprête à produire un spectacle très important pour sa carrière, une musicienne de 22 ans est bousculée par le retour de sa mère, une femme colorée, mais fragile.

Publié le 24 août 2018
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

On affirme souvent qu'un acteur ou une actrice porte un film entièrement sur ses épaules. Dans le cas de Sashinka, premier long métrage de fiction de Kristina Wagenbauer, c'est la solide et explosive performance en duo des comédiennes Carla Turcotte et Natalia Dontcheva qui donne à l'oeuvre son âme et sa saveur.

À deux, c'est mieux, donc! Et dans le cas présent, il faut saluer la persévérance de la réalisatrice qui s'est décarcassée pour dénicher et faire se rencontrer deux comédiennes qui ne se connaissaient pas, mais entre lesquelles le courant a visiblement passé. 

Dans le rôle de Sasha, Carla Turcotte propose un personnage méfiant, posé, en contrôle, cherchant constamment à refouler au fond d'elle-même des démons pour l'aider à se tracer un chemin dans la vie.

Elena (Natalia Dontcheva), mère de Sasha, est tout le contraire. Volcanique, manipulatrice, séductrice, dépendante, excessive.

Tout les sépare et tout les rapproche comme le suggèrent quelques scènes juste assez révélatrices pour montrer que la pomme n'est, finalement, pas tombée si loin de l'arbre.

Avec très peu de moyens financiers à sa disposition, la cinéaste a eu l'intelligence de beaucoup travailler en amont (dialogues, répétitions, préparation des éclairages), ce qui lui a permis de maximiser le temps à sa disposition pour le travail sur le plateau de tournage.

En fait, contrairement au personnage d'Elena, la réalisatrice a su respecter ses limites. Le résultat est probant et annonce de bien belles choses pour l'avenir.

Il est dommage que les premières minutes du film aient tant de mal à décoller et peinent à cerner l'histoire. L'impression que les scènes s'étirent indûment tombe sur les nerfs. Mais après coup, le film prend un rythme approprié, celui de montagnes russes, qui colle parfaitement à la relation amour-haine des deux femmes.

* * *

Shashinka. Drame de Kristina Wagenbauer.  Avec Natalia Dontcheva, Carla Turcotte et David Giguère. 1 h 18.

Consultez l'horaire du film

IMAGE FOURNIE PAR FUNFILM DISTRIBUTION

Sashinka