L'histoire: En 1809, le capitaine et grand parleur Charles-Grégoire Neuville (Dujardin) demande la main de Pauline Beaugrand (Merlant) à ses parents, ravis. Or, il part soudain pour la guerre, en promettant d'écrire chaque jour. Ce qu'il ne fait pas. Se substituant au hussard, Elisabeth (Laurent) écrit des lettres à Pauline qui croit tout ce qu'elle lit. Jusqu'au jour où le capitaine Neuville revient...

Publié le 6 juill. 2018
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Après Un homme à la hauteur, le réalisateur Laurent Tirard et le comédien Jean Dujardin refont ici équipe dans ce qu'ils connaissent le mieux : la comédie. Et ils le font assez bien.

Assez, parce que ce long métrage sans beaucoup d'épaisseur est relativement prévisible. Les ficelles du scénario sont grosses. Les personnages sont caricaturaux et d'une naïveté navrante pour le spectateur. Les situations sont à l'avenant. C'est burlesque à l'extrême. Et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de portes qui claquent que nous ne sommes pas en plein vaudeville.

Dans ces conditions, on voyait venir la finale de très loin. Et c'est bien parce que, à notre propre étonnement, le mécanique, le rythme, les dialogues fonctionnent. Nous nous sommes surpris à sourire, voire à éclater de rire trois, quatre, cinq fois, sinon plus, au court de ces 90 minutes qui, au bout du compte, nous font conclure que le visionnement, en dépit du manque de subtilité, en valait la peine.

C'est tantôt en raison des répliques, tantôt en raison des mimiques. Dans ces deux cas, nous nous inclinons devant Mélanie Laurent qui est attachante, allumée, très drôle.

Lorsque, contre toute attente, le personnage du capitaine Neuville revient dans la famille Beaugrand, ce dernier et Elisabeth se lancent dans une véritable joute, une épreuve de force, un jeu de chat et de souris dans lequel la comédienne se jette avec un sourire espiègle, dominant, presque carnassier. Jean Dujardin semble aussi bien s'amuser, mais son personnage n'a pas le même sens du knock-out que sa partenaire.

Les médias français ont fait grand cas de la complicité liant Dujardin et Laurent sur le plateau comme à l'écran. Force est d'admettre que cette complicité est palpable. Les deux acteurs ont évoqué leur désir de retravailler ensemble. On ne peut que le souhaiter, mais avec une histoire ayant un peu plus de substance.

* * *

Le retour du héros. Comédie de Laurent Tirard. Avec Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant. 1 h 30.

Consultez l'horaire du film

Photo fournie par TVA Films