L'histoire: Dans la bande de Gaza, en Rhénanie (Allemagne) et dans une zone rurale de la Colombie, la population lutte sans relâche pour des questions environnementales, d'accès aux terres et aux sources alternatives en alimentation électrique. Trois histoires de résilience autour d'un seul but: la justice sociale.

Publié le 27 avr. 2018
André Duchesne LA PRESSE

Amy Miller nous a habitués, avec ses documentaires précédents, aux thèmes qui font l'essence de son travail: la recherche d'un monde plus juste, plus inclusif, plus propre.

C'est encore le cas ici avec un film consacré à trois luttes de populations autour d'un thème unique: les ressources énergétiques. Mais dans les trois cas, les angles sont différents.

Alors que dans la bande de Gaza, on se casse la tête pour savoir comment assurer un minimum d'alimentation électrique, en Rhénanie, des militants verts s'en prennent à la reprise de l'exploitation des mines de charbon, situation découlant de la fermeture des centrales nucléaires. En Colombie, Mme Miller va à la rencontre de fermiers s'opposant à la redistribution de leurs terres à des compagnies pétrolières.

Que le thème du film soit construit autour de trois peuples dans trois régions et à des niveaux de développement différents en est une des belles qualités. Ce que nous dit Mme Miller est que peu importe où nous sommes sur la planète, il y a encore des enjeux environnementaux et sociaux, parfois triviaux, à considérer.

Ailleurs, on saluera un film bien construit, aux images nettes et spectaculaires, notamment dans ses plans larges, et qui nous présente des gens attachants.

Le film d'Amy Miller ressemble à celui de Iolande Cadrin-Rossignol, La terre vue du coeur. Dans les deux cas, la parole est aux militants. Mais ici s'arrête le rapprochement. Le film de Mme Cadrin-Rossignol a une approche plus philosophique, alors que celui de Mme Miller est dans une action plus brute, organique. Les deux se complètent.

Le pouvoir de demain reste néanmoins un documentaire assez classique dans sa forme, pas très éloigné de ce qu'on voit parfois aux bulletins de nouvelles. En plus, il est très verbeux, essoufflant. On aurait souhaité que la réalisatrice laisse davantage parler les images.

* * * 

Tomorrow's Power (Le pouvoir de demain). Documentaire d'Amy Miller. 1 h 16.

> Consultez l'horaire du film

Image fournie par Diffusion Multi-Monde

Tomorrow's Power