Les Alchimistes, société née de la fusion entre Ligne 7 et Docks 66, vient d’acquérir auprès de Wazabi Films le deuxième long métrage de Pascal Plante, Nadia, Butterfly, en sélection officielle au Festival de Cannes 2020. Le film sortira en France au printemps 2021. Par la même occasion, Les Alchimistes a acquis aussi les droits du premier film du réalisateur québécois, Les faux tatouages.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Nadia, Butterfly met en vedette la nageuse olympique Katerine Savard dans le rôle-titre. Une « non-actrice » qui y joue « le tourbillon de confusion que peut provoquer une retraite sportive ». Pour son film, Pascal Plante s’est inspiré de ce qu’il a vécu, ayant lui-même nagé en compétition jusqu’à ses 19 ans.

Toujours auprès de Wazabi, la société française a ajouté à son catalogue La déesse des mouches à feu d’Anaïs Barbeau-Lavalette, notamment remarqué à la Berlinale en février dernier.

Par ailleurs, dans une volonté de fidélité à ses réalisateurs et d’accompagnements sur la durée, Les Alchimistes a signé sur son scénario le prochain film de Maxime Giroux, Norbourg (tournage à l’automne). Dans la continuité de La Terre vue du cœur, la société distribuera L’océan vu du cœur, réalisé par Iolande Cadrin-Rossignol et Marie-Dominique Michaud, toujours avec Hubert Reeves.

Enfin, Les Alchimistes réfléchissent avec Mon cinéma québécois en France et l’agence de communication LuckyTime à la création d’une plateforme VOD spécialisée dans le cinéma québécois et ayant pour vocation entre autres de mettre en avant des films inédits ainsi que des portraits d’auteurs.