Sept longs métrages, sortis entre 1962 et 1986, ont fait d’Andreï Tarkovski un des plus grands maîtres du cinéma international du XXe siècle.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Voilà qu’un documentaire réalisé par son fils Andreï A. revient sur la carrière du cinéaste russe mort en 1986, à l’âge de 54 ans. Un film où le fils s’efface complètement derrière son illustre père qui raconte sa propre vie.

À partir d’extraits de ses films, d’entrevues, de ses écrits, de bouts de making of de ses films et autres artefacts, Tarkovski parle ici de l’art, du rôle intangible des enfants dans son œuvre, de la guerre, de ses relations tendues avec les autorités soviétiques, de sa décision de rester à l’Ouest.

Un film rempli de spiritualité avec une finale tout à fait réussie.

Au cinéma Quartier Latin (salle 10), dimanche à 14 h, et au Cinéma du Parc (salle 2), le dimanche 24 novembre à 13 h