Le directeur de Premier Acte à Québec, Marc Gourdeau, a dévoilé lundi la programmation de la prochaine saison de son théâtre dédié à la relève et aux compagnies émergentes à Québec.

Publié le 25 avril
Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse

Au total, 11 spectacles seront à l’affiche entre août 2022 et mai 2023, dont plusieurs créations de textes de jeunes dramaturges, ainsi que des œuvres créées par des collectifs d’artistes de la capitale nationale.

La saison s’ouvrira à la fin de l’été 2022 avec Parc Optimiste, une pièce cosignée par Pierre-Luc Désilets et Étienne La Frenière. Premier Acte parle « d’un western-sportif théâtral qui porte un regard ludique et satirique sur le sentiment d’appartenance et les dérives du pouvoir ».

Au printemps 2023, place aux Fabuleuses. Une création de Pierre-Olivier Roussel qui propose une confrontation d’idées entre six membres de la communauté LGBTQ+, avant de participer au défilé de la Fierté à Québec.

On pourra également voir ou revoir Mourir tendre, de Guy Régis Jr, sous la direction de Christian Lapointe ; Pas d’chou kale pour les cassés, de Lauréanne Dumoulin ; et L’inframonde, une œuvre dystopique de Jennifer Haley, traduite par Étienne Lepage, et mise en scène par Maxime Perron. Un spectacle qu’on annonce comme un « thriller de science-fiction qui aborde des questions éthiques autour de de la réalité virtuelle ».

Premier Acte programmera aussi la reprise d’une production primée par la critique en 2019 : Rashomon, une adaptation ludique du film culte d’Akira Kurosawa, dans une mise en scène de Lorraine Côté. La pièce sera présentée hors murs, au restaurant La Cuisine, rue St-Vallier, du 30 avril au 17 mai, pour clôturer la saison de Premier Acte.

Consultez le site de Premier acte pour en savoir plus sur les abonnements et l’ensemble de la programmation