Le TNM suspend les représentations de la pièce Les trois soeurs jusqu’à nouvel ordre.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

La directrice générale et artistique, Lorraine Pintal a déclaré à La Presse être « en état de choc », mais va appliquer dès jeudi soir les décisions gouvernementales. « Nous sommes alarmés et inquiets de la suite des choses pour nos artistes et notre public, mais la santé de la population québécoise nous préoccupe tout autant. »

Le problème auquel le théâtre fait face est l’absence de date butoir pour l’interdiction des rassemblements de 250 personnes et plus. « Nous espérons que les annulations dureront 14 jours, pas plus. Nous serons très à l’écoute pour la suite des choses. »

Elle admet avoir été préoccupée « depuis des semaines » par la propagation du virus, mais croyait que les mesures préventives adoptées par le TNM pourraient suffire à contrer la pandémie. Mercredi soir, elle a d’ailleurs rencontré ses collègues des autres théâtres dans une réunion où la COVID-19 a pris beaucoup de place dans les conversations.

« Personne n’avait rien annulé et nous avons discuté de mesures préventives concertées. » Bref, personne ne voyait venir le bouleversement provoqué par l’annonce de François Legault. « Tout le monde va prendre ses responsabilités », dit-elle. Il n’était pas question pour elle ni pour ses collègues de prendre une décision isolée avant de recevoir un avis formel de la Santé publique. « Cette décision aurait été inappropriée. »

« Il est certain que j’aurais apprécié être informée de la décision avant de l’entendre à la télévision et à la radio, mais à mon avis, c’est la décision de l’Organisation mondiale de la Santé de faire déclarer une pandémie qui a tout provoqué. »

À noter, le spectacle Nelligan, qui devait être présenté jeudi soir à Granby, est aussi annulé.