Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) recevra une aide gouvernementale de 11,9 millions de Québec pour réaliser des travaux d’agrandissement qui débuteront à l’automne 2020.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

C’est la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy, qui en a fait l’annonce ce matin. « Je suis venue ici pour dire oui ! » a lancé Mme Roy, qui s’est réjouie de voir se réaliser le projet évalué à 21 millions, « dans les cartons » du Ministère « depuis 2010 ».

Aux quelque 12 millions de Québec (versé dans le cadre du programme d’Aide aux immobilisations) s’ajoutera donc une somme de 4 millions de Patrimoine canadien, et de 1 million de la Ville de Montréal.

Les 4 millions restants proviendront du secteur privé. À ce jour, le TNM a amassé 1,5 million de cette somme, selon la directrice générale et artistique Lorraine Pintal.

Les travaux consistent à rénover les locaux d’accueil du théâtre (où il y a congestion), à agrandir l’espace consacré aux bureaux administratifs et à ajouter une salle de répétition. Un ascenseur sera également construit dans le bâtiment principal pour faciliter l’accès aux sièges du « Paradis », a précisé Mme Pintal.

Un bâtiment additionnel sera construit derrière le théâtre (vers le boulevard René-Lévesque) pour y abriter le costumier, ainsi que des ateliers destinés aux expériences technologiques. Des espaces seront également dédiés à des projets de médiation culturelle et d’art thérapeutique.

Les travaux devraient durer deux ans environ, soit jusqu’au printemps 2022 (pour les 70 ans du TNM).

Le bâtiment historique, construit en 1912, avait été rénové une première fois en 1956 pour abriter la Comédie canadienne, avant de subir de nouvelles transformations il y a 22 ans grâce à des travaux majeurs réalisés par l’architecte Dan Hanganu.

La ministre de la Culture a confirmé à La Presse que d’autres théâtres bénéficieraient d’une aide gouvernementale pour des travaux de rénovation ou d’agrandissement. Elle a notamment rappelé l’aide de 5,6 millions annoncée en mai dernier pour transformer la salle Rolland-Brunelle à Joliette.

Ces annonces se feront « tout au long » de son mandat, a-t-elle indiqué, et dans un « souci d’équité » entre les régions, a-t-elle insisté. Sans révéler les budgets mis à sa disposition, elle a parlé d’une enveloppe « substantielle » de « plusieurs millions de dollars ».