Après Ottawa, c'est à Bromont qu'atterrit le Carnivàle Lune Bleue, cet été, un événement qui recrée certaines facettes du cirque d'une autre époque.

Alain Martineau LA PRESSE CANADIENNE

Sur un vaste emplacement à Bromont, où était présenté le spectacle équestre Saka l'an dernier, les visiteurs sont invités à plonger dans l'ambiance qui régnait au sein des cirques en Amérique du Nord dans les années 1930.Des spectacles variés sont offerts du jeudi au samedi soir sous divers chapiteaux, entourés de manèges, d'arcades et d'invités spéciaux comme cette «diseuse» de bonne aventure, notamment.On a même installé des lampadaires qui rappellent l'époque du monde forain avec son monde étrange.

Les visiteurs qui circulent sur l'emplacement peuvent opter pour l'un des spectacles qu'ils veulent voir à des prix variant de 5 à 40 $ dollars, environ. A l'exception du spectacle avec les reptiles, il s'agit d'un programme différent de celui présenté pendant deux ans dans la région de la capitale fédérale.

D'entrée de jeu, les organisateurs ont réussi un bon coup en allant chercher le spectacle »La Vie» du collectif Les 7 doigts de la main, déja présenté à la TOHU à Montréal et même ailleurs dans le monde, notamment en Europe.

Presque toute la même équipe d'origine du collectif montréalais est sur place pour nous divertir au purgatoire. A Bromont, le spectacle se fait en 90 minutes, sans entracte, sous un chapiteau où l'on voit bien de partout.

Dans un registre fort différent, le Sideshow de Carnivàle Lune Bleue verse dans le monde de l'étrange avec son avaleur de sabres, son homme fort mais tendre, son fakir et sa blonde, son contorsionniste, qui se permet même de passer à travers un fond de raquette et d'autres numéros incluant un peu de scènes pour un public averti, de préférence.

Le spectacle Les Terreurs des Tropiques permet de voir ces reptiles et créatures tropicales qui peuvent faire peur à plusieurs. Des spécialistes s'amusent avec des serpents, pythons et scorpions notamment dans le cadre d'une prestation offerte à quelques reprises durant la soirée.

Enfin, la Boîte de nuit présente The Unsettlers et La Créature contorsionniste, un spectacle musical différent avec ses polkas et valses hors de l'ordinaire.

Outre ses spectalces, les gens peuvent notamment visiter un petit musée où l'on peut voir des photos de l'artiste américain Wayne Schoenfeld.

L'événement estival qui a débuté jeudi dernier se poursuivra tout l'été à Bromont.