De plus en plus de contenus intéressants se retrouvent sur Disney+. Que faut-il regarder? Voici quelques idées.

Publié le 29 mai
La Presse

Obi-Wan Kenobi

Dans Obi-Wan Kenobi, le personnage-titre veille sur un jeune Luke Skywalker tout en étant hanté par les souvenirs de son ami devenu ennemi, Darth Vader. Les deux premiers épisodes ont été diffusés sur Disney+ le vendredi 27 mai et les suivants, au compte d’un par semaine, le seront les mercredis, jusqu’au 22 juin.

Pascal Leblanc

Moon Knight

Le cinéaste égyptien Mohamed Diab réalise les deux tiers des épisodes, alors que le duo de Justin Benson et Aaron Moorhead s’occupe des autres. Peu importe qui est derrière la caméra, on retrouve une bonne dose d’humour, un suspense haletant et de l’action spectaculaire. On pense à Indiana Jones et à Tomb Raider, surtout pour les scènes en Égypte.

Pascal Leblanc

Better Nate Than Ever

Plusieurs thèmes sont en effet abordés au fil de l’aventure, comme l’amitié, l’acceptation de soi et l’acceptation des autres. D’autres aspects auraient mérité d’être mieux définis, comme la relation entre la mère de Nate et tante Heidi, dont la réconciliation est à peine effleurée dans les scènes présentées pendant le générique. Cela aurait donné une plus grande profondeur à ce film tout de même divertissant, qui s’adresse à un public familial.

Danielle Bonneau

The Eyes of Tammy Faye

The Eyes of Tammy Faye a le mérite de nous ramener à une époque — les années 1970 et 1980 — où la droite religieuse est devenue une force politique dont l’influence, malgré les scandales, n’a cessé de croître. Cet aspect social n’est pas au cœur de la démarche des artisans de ce film, mais il révèle néanmoins quelque chose de l’inconscient collectif américain.

Marc-André Lussier

Summer of Soul

Pendant toute la durée de Summer of Soul, on constate aussi une bienveillance des artistes et militants noirs qui défilent sur la scène. Cinquante ans plus tard, on réalise l’importance du fait de ne pas enfouir l’histoire des communautés racisées dans le sillon de l’oubli.

Luc Boulanger

West Side Story

Il n’est pas dit que la nouvelle version de West Side Story surclassera dans l’imaginaire collectif le West Side Story de 1961, ancré là depuis des décennies, mais Steven Spielberg a eu raison de vouloir rafraîchir une œuvre qui mérite d’être transmise à de nouvelles générations. Il gagne son pari haut la main.

Marc-André Lussier

The Dropout

La minisérie The Dropout raconte une histoire similaire à celle d'Anna Sorokin (Inventing Anna, sur Netflix) de jeune fraudeuse qui voit grand et qui tombe de très haut. Il s’agit d’Elizabeth Holmes, jouée avec brio par Amanda Seyfried, la patronne déchue de l’entreprise Theranos, qui a promis mer et monde à l’industrie médicale avant d’être engloutie par la vague de ses mensonges.

Hugo Dumas