Peu porté sur les discours, Gabriel García Márquez en a tout de même écrit 21 qui contiennent l'essence de son oeuvre. Ce recueil les rassemble par ordre chronologique, allant de celui prononcé à 17 ans devant ses camarades de lycée (1944) jusqu'à celui livré à 80 ans devant les Académies de la langue espagnole et le roi d'Espagne (2007), en passant par le discours magistral de la réception du prix Nobel, en 1982.

Mis à jour le 23 janv. 2013
Andrée LeBel LA PRESSE

Avec le talent de conteur et l'humour qu'on lui connaît, l'écrivain révèle entre autres son amour inconditionnel des arts (poésie, littérature, peinture, cinéma) et sa grande amitié pour Julio Cortázar et Álvaro Mutis.

Il évoque également la gestation de Cent ans de solitude, réfléchit sur l'écriture et le destin de son pays.

Il prédit «l'ère de l'Amérique latine, premier producteur mondial d'imagination créatrice, la matière première la plus riche et la plus nécessaire du monde nouveau».

Âgé de 85 ans et atteint de démence sénile, Gabriel García Márquez a cessé d'écrire. Ce recueil, traduit en français par Annie Morvan, est donc un véritable cadeau pour les admirateurs de l'écrivain colombien, qui vit maintenant au Mexique.

_______________________________________________________________________

* * * *

Je ne suis pas ici pour faire un discours. Gabriel García Márquez. Traduit par ANnie Morvan, Grasset, 190 pages.